Les étapes pour devenir formateur en sécurité routière

Les étapes pour devenir formateur en sécurité routière

En tant que formateur en sécurité routière, vous pouvez accéder aux divers types de métiers, comme animateur de stage de sensibilisation à la sécurité routière, enseignant de la conduite et de la sécurité routière, ou encore formateur d’enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière… Vous pouvez bien entendu former les chauffeurs qui souhaitent obtenir leur CCPCT. Quelles sont les étapes pour devenir formateur en sécurité routière ? Nos conseils.

Quelles sont les étapes pour devenir formateur en sécurité routière ?

Pour devenir formateur en sécurité routière, vous devez suivre une formation dont la durée varie selon le métier de votre choix. Plusieurs types de formation existent.

A lire également : Vitres teintées de voiture : quelles sont les obligations légales en accord avec le code de la route

On peut d’abord citer le Brevet d’aptitude à la formation des moniteurs d’enseignement de la conduite des véhicules terrestres à moteur (ou BAFM), qui vous permet de devenir formateur d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière. Cette formation se choisit si vous êtes déjà enseignant de la conduite et de la sécurité routière et si vous formez des chauffeurs de taxi pour obtenir leur CCPCT.

Outre le BAFM, il existe également la formation au Titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière (appelée BEPECASER auparavant). Celle-ci dure 910 heures en formation théorique et 140 heures en pratique. Ce titre professionnel de formateur à la sécurité routière et à la conduite est accessible à tous les titulaires de l’un des titres ou diplômes exigés par le Code de la route (article R.212-3).

A découvrir également : 110 chevaux en chevaux fiscaux : Conversion et implications

Enfin, il existe la formation initiale à l’animation des stages de sensibilisation à la sécurité routière qui dure cinq semaines. Celle-ci vous permet d’animer les stages de sensibilisation. La possession d’un BEPECASER, d’un BAFM ou d’un brevet d’animateur pour la formation des conducteurs responsables d’infractions (BAFCRI) est indispensable pour obtenir cette autorisation. Sa durée de validité est de cinq ans et elle est renouvelable.

Qu’est-ce que le CCPCT ?

Quand vous devenez formateur en sécurité routière, vous êtes amené à former des chauffeurs qui souhaitent obtenir leur CCPCT.

CCPCT, c’est quoi ?

Le certificat de capacité professionnelle de chauffeur de taxi (CCPCT) est un examen encadré par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat que chaque conducteur doit passer pour devenir chauffeur de taxi. Il se déroule en deux étapes. La première épreuve concerne les tests de connaissances sur le territoire durant laquelle le candidat est interrogé sur la réglementation sur l’activité du taxi, la géographie, la culture, les règles de sécurité routière, la maîtrise du français et l’anglais… La seconde étape de l’examen CCPCT est un test pratique durant lequel le candidat effectue un parcours de 20 minutes en tant que chauffeur de taxi.

Comment obtenir son CCPCT ?

Pour décrocher votre CCPCT, le conducteur doit suivre une formation spécifique dans le domaine. Celle-ci est dispensée par un formateur de sécurité routière. Pour obtenir le titre de chauffeur taxi, il faut également avoir un permis de conduire de catégorie B depuis 3 ans au moins (ou 2 ans dans le cas d’une conduite accompagnée), un casier judiciaire vierge sur le bulletin n°2, et un contrôle médical ayant donné lieu à un avis médical positif. Il faut également suivre une formation de prévention et de secours civique de niveau 1.