Ford a annoncé qu’il cesserait de produire des véhicules en Australie à partir d’octobre 2016. La décision a été entérinée le 22 mai dernier, ce qui entraînera la fermeture des 2 usines de Ford en Australie, qui occupaient 650 et 511 personnes.

A lire également : Quid du futur de Lotus ?

Cette décision a été dictée, selon le constructeur américain, par un dollar australien trop fort. Le président de Ford Australie, Bob Graziano, a déclaré que « nos coûts sont 2 fois plus élevés qu’en Europe, et 4 fois plus qu’en Asie ».

Commercer à partir de l’Australie n’est pas facile; la richesse en matières premières du pays ayant dopé la valeur du dollar australien, ce qui diminue la compétitivité des sociétés industrielles. De plus, les volumes des ventes des grosses berlines ont beaucoup baissé. Soit les acheteurs sont à la recherche de véhicules moins imposants (en ce moment, c’est la Mazda3 qui trône en tête des ventes de véhicules en Australie) ou de SUV.

A lire en complément : Audi RS4 Avant

Cette décision tombe quasi en même temps que le grand appel au ralliement du patron de Ford Europe afin de faciliter la vie des constructeurs automobiles sur le Vieux continent. Par contre, aux États-Unis, la situation est bien meilleure : les ventes de véhicules continuent à progresser, si bien que Ford va produire 200 000 véhicules supplémentaires outre-Atlantique afin de répondre à la demande.

VN:F [1.9.16_1159]
chargement…
Note: 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

  1. Ford augmente la production de la Fiesta ST
  2. Coup d’envoi de la production de la Ford Focus électrique
  3. Ford se lance dans le premium avec des ambitions
  4. Ford Focus Econetic
  5. Les Ford Mustang et Edge vont débarquer en Europe