Tout savoir sur la garantie catastrophe naturelle pour son auto

Tout savoir sur la garantie catastrophe naturelle pour son auto

Facultative, la garantie catastrophe naturelle pour un véhicule fait l’objet de plusieurs incompréhensions. Les propriétaires de voiture sont souvent mitigés face à la souscription d’une telle garantie. Vous résidez dans une ville touchée par de fortes intempéries ou des phénomènes naturels de grande ampleur ? Voici ce qu’il faut savoir sur la garantie catastrophe naturelle.

Catastrophe naturelle pour une auto : qu’est-ce que c’est ?

Lorsque votre voiture subit des dégâts causés par des événements climatiques violents et dévastateurs, vous pouvez contacter votre assurance auto.

A découvrir également : Pourquoi souscrire à une assurance auto ?

D’après le Code des assurances, les catastrophes naturelles sur une voiture sont considérées comme «  les dommages matériels directs non assurables ayant eu pour cause déterminante l’intensité anormale d’un agent naturel, lorsque les mesures habituelles à prendre pour prévenir ces dommages n’ont pu empêcher leur survenance ou n’ont pu être prises. ».

Comme catastrophe pour auto couverte par la garantie catastrophe naturelle, il peut s’agir d’un orage, d’une tempête, d’un séisme, d’inondations, de sécheresse, de tornades, de tremblement de terre, de cyclone, d’action mécanique des vagues, d’avalanche, de glissement de terrain, d’ouragan, etc.

A lire aussi : Comment faire des économies sur son assurance moto ?

En quoi consiste une garantie catastrophe naturelle ?

La garantie catastrophe naturelle pour votre voiture couvre des dommages liés à un événement climatique majeur. Une assurance avec une telle garantie peut prendre en charge plusieurs frais tels que :

  • Les frais de réparation du véhicule ;
  • Les frais de contrôle technique ;
  • Les frais de déblayage ;
  • Les frais de pompage, de désinfection ou de nettoyage ;
  • Les frais de destruction.

Pour bénéficier des indemnisations, il faut que l’événement entre dans la case des catastrophes naturelles. Ainsi, une garantie catastrophe naturelle pour auto peut couvrir une voiture inondée après une tempête ayant causé des inondations.

Elle peut aussi prendre en charge une voiture embourbée après une coulée de boue, ou même une voiture criblée d’impacts après un orage de grêle.

Tout savoir sur la garantie catastrophe naturelle pour son auto

Comment déclarer une catastrophe naturelle à son assurance auto ?

Pour faire connaître l’incident de la catastrophe naturelle pour votre automobile à votre assureur, vous devez impérativement attendre un arrêté interministériel de catastrophes naturelles qui sera publié au Journal Officiel de la République française.

Cet arrêté est une décision administrative qui précise les zones touchées par le fléau, les périodes auxquelles il a eu lieu, la nature des dommages causés.

À compter de la parution de cette information, vous disposez de 10 jours ouvrés pour effectuer votre déclaration de sinistre auprès de votre assurance auto. Il est préconisé d’effectuer une déclaration par courrier avec accusé de réception. Ce sont ces deux conditions réunies qui peuvent vous permettre de prétendre à une indemnisation auprès de votre assureur.

Quelle est la valeur d’indemnisation pour une catastrophe naturelle auto ?

Pour bénéficier de l’indemnisation pour une catastrophe naturelle sur votre auto, vous avez trois diverses options. Votre choix dépendra de votre contrat.

Vous pouvez bénéficier d’un remboursement en valeur d’usage qui est estimé en fonction de la cote à l’Argus de la voiture, de l’usure et du taux de vétusté. Il vous est aussi possible de profiter d’un remboursement en valeur conventionnelle, d’une somme fixe qui est versée de la même façon, peu importe la gravité du sinistre.

Il y a également le remboursement en valeur d’achat ou valeur à neuf. Ce troisième type d’indemnisation convient le mieux pour des véhicules neufs ou ayant une grande valeur. Optez pour un niveau d’indemnisation adapté à votre contrat et à l’ancienneté de votre voiture.