Comment calculer le prix moyen d’une assurance auto jeune conducteur ?

Comment calculer le prix moyen d’une assurance auto jeune conducteur ?

Conformément au Code des assurances, le jeune conducteur est celui dont le permis date de moins de 3 ans. Il peut aussi s’agir d’un conducteur qui repasse à zéro les épreuves pratiques et théoriques du permis. Quoi qu’il en soit, le jeune conducteur n’est pas épargné de la souscription à une assurance. Le cas échéant, comment déterminer alors le prix moyen d’une assurance auto jeune conducteur ? Faisons le tour de la question à travers cet article.

Quels sont les critères de tarification d’une assurance auto jeune conducteur ?

La tarification d’une assurance auto jeune conducteur se fait selon plusieurs critères. Parmi ceux-ci, il faut noter :

A découvrir également : Comment avoir une assurance moto sans permis ?

Le profil du conducteur en tant qu’assuré

Si le jeune conducteur conduit pour sa toute première fois, il est considéré comme un profil risqué. Cela est dû au fait qu’il n’ait fait, du moins pour l’instant, aucune preuve sur la route. Ainsi, dès la première année, le contrat sera soumis à une majoration de 100%. Cette dernière sera cependant supprimée à la troisième année, au cas où le conducteur n’aurait pas commis d’accident pendant cette durée.

Les antécédents de conduite du jeune conducteur

Les antécédents de conduite correspondent à l’historique de conduite du jeune conducteur. Ils constituent un critère important dans la tarification de l’assurance auto. En effet, si le conducteur a en dessous de 23 ans, les assureurs le considèrent comme un jeune conducteur. Cette condition est complète lorsque ce dernier fait assurer son véhicule pour une toute première fois.

Lire également : Assurance auto immédiate : pourquoi choisir Assur People ?

Par contre, il est possible que le conducteur passe de son statut de conducteur secondaire à conducteur principal. Cela peut se faire même si celui-ci ne souscrit pas un contrat d’assurance auto pendant une durée de 2 ans au moins. Le cas échéant, il faudrait qu’il présente à l’assureur ses antécédents de conduite sur 3 ans au moins. Cela permettra à la compagnie d’avoir une idée de vos preuves de conduite.

Le type de voiture à assurer

Le type de la voiture à assurer est un autre critère déterminant la tarification de l’assurance auto jeune conducteur. Ainsi, il se peut que le montant à verser évolue ou baisse selon que le véhicule soit neuf ou d’occasion. Par exemple, il est peu recommandé de choisir une assurance auto trop onéreuse, notamment pour une voiture trop âgée.

Red and Yellow Hatchback Axa Crash Tests

Quel est le prix moyen d’une assurance auto jeune conducteur ?

Le prix d’une assurance auto jeune conducteur varie selon les compagnies d’assurance. Mais, les conducteurs concernés pourraient s’attendre à verser en moyenne 950 €. La hausse du prix se justifie par le fait que ces derniers sont généralement peu expérimentés quant à la conduite sur la route.

Cependant, il faut noter que ce prix moyen n’est donné qu’à titre indicatif. De fait, le conducteur peut se le voir réduire, lorsqu’il met en évidence sa situation personnelle. Il doit aussi veiller aux garanties optionnelles ainsi qu’aux différentes options qu’il souhaite avoir. Sinon, pour réduire le prix d’une assurance jeune conducteur, il faut entre autres :

  • Choisir des véhicules d’occasion ;
  • Se tourner vers une assurance au tiers ;
  • Se déclarer comme un conducteur secondaire.

Quelle assurance auto choisir pour un jeune conducteur ?

Que le conducteur soit jeune ou non, trois types d’assurance se proposent à lui. Il s’agit de :

La formule au tiers

La formule au tiers est une offre de base. Elle permet au conducteur de bénéficier d’une couverture légale minimum. Elle paraît bénéfique, quant à son prix relativement bas. Avec une assurance au tiers, le conducteur est mis à l’abri en cas de dommages corporels et matériels causés.

La formule au tiers plus

La formule au tiers plus est une alternative entre la formule au tiers et la formule tous risques. Elle est plus avantageuse que la formule au tiers pour la couverture plus poussée qu’elle offre. En effet, avec une assurance au tiers plus, le conducteur obtient une garantie responsabilité civile renforcée. À cette dernière s’ajoutent quelques options telles que la garantie vol et incendie.

La formule tous risques

La formule tous risques est le niveau d’assurance auto le plus élevé. Elle protège mieux le conducteur contre les dommages subis lors d’un accident même si sa responsabilité est engagée. Au cas où l’autre conducteur serait atteint, il bénéficie d’un programme d’indemnisation prenant en compte certains frais. Entre autres, on a les frais médicaux et les frais d’hospitalisation.