Comment se déroule un stage de pilotage ?

Comment se déroule un stage de pilotage ?

De nombreux Français se laissent tenter par des stages de pilotage. Qu’est-ce ? Comment se déroulent-ils et où ?

Qu’est-ce qu’un stage de pilotage ?

Le stage de pilotage se déroule sur un circuit privé. Le “stagiaire” n’est pas laissé seul, mais est encadré par un moniteur pendant toute la durée du stage de pilotage.

Lire également : La Renault Clio en tête de vente de voiture d'occasion

Il s’agit donc d’initier la personne qui veut se mettre au volant aux bonnes pratiques et aux spécificités de la conduite sportive sur circuit. Une fois ces notions transmises, le stagiaire peut enfin prendre la place du pilote. Bien évidemment, il ne part pas seul dans la voiture, mais sous la responsabilité de son moniteur. L’objectif n’est pas de surveiller, mais de prodiguer des conseils pour apprécier encore plus la conduite sur circuit en toute sécurité.

Quelle différence avec le baptême de pilotage ?

Il existe parfois une confusion entre le baptême de pilotage et le stage de pilotage. Ce sont pourtant deux choses bien différentes. Quand le cas de la session de pilotage, vous allez vous mettre au volant d’un monstre mécanique sous la houlette d’un professionnel. C’est vous qui pilotez.

A voir aussi : Réparation de moteur de voiture : comment s’y prendre ?

Dans le cas du baptême, c’est totalement différent puisque vous ne toucherez pas le volant. Vous montez en effet dans une supercar, mais côté passager cette fois. Un pilote professionnel se met aux commandes. Le plaisir est alors bien différent.

Comment se déroule le stage ?

Le déroulé est quasiment toujours le même :

  • accueil sur le circuit : c’est l’occasion de faire connaissance avec le moniteur et de s’enregistrer ;
    briefing : avant de tourner la clef de contact, un briefing vous est dispensé. L’idée est d’abord de vous apprendre les bonnes pratiques en matière de sécurité, mais également de pilotage ;
  • présentation du véhicule et de ses spécificités ;
  • premier contact avec la piste et la voiture en action : en tant que stagiaire, vos premiers tours de roues se font côté passager. C’est l’occasion de vous familiariser la piste et la voiture ;
  • stage de pilotage : c’est le moment tant attendu. Vous intervertissez votre place avec celle de l’instructeur. Vous prenez le volant et commencez à avaler l’asphalte. Votre accompagnateur vous prodigue des conseils tout du long pour que vous savouriez encore plus ce moment.

Qui peut faire un stage de pilotage ?

Conduire une voiture de course ou une supercar sur un circuit ne s’improvise pas. Il est donc facile de comprendre que si vous n’avez aucune notion de conduite, vous ne pouvez prétendre à un stage de pilotage.

En pratique, il est généralement demandé au participant de remplir une certain nombre de conditions :

  • être âgé de plus de 18 ans ;
  • être détenteur d’un permis de conduire catégorie B en cours de validité (ni suspension, si retrait) ;
  • aucune contre-indication médicale à la pratique de cette activité sportive. En général, il est demandé de fournir une attestation médicale délivrée par votre médecin traitant.

Exemples de circuits dans l’Ouest et à Paris

Des circuits, il y en partout en France. Dans l’Ouest et près de Paris, on en compte un certain nombre qui sont incontournables. Parmi ceux-ci, les circuits de Dreux, du Mans, de Trappes ou encore de Fay-de-Bretagne.