Réparation de moteur de voiture : comment s’y prendre ?

Sur une voiture, le moteur est l’un des éléments les plus susceptibles de tomber en panne. En fonction de l’origine du dysfonctionnement, la démarche de réparation sera différente. Avant tout, il convient de faire un diagnostic pour savoir exactement ce qu’il y a lieu de faire. Trouvez ici des informations utiles sur la conduite à tenir pour réparer un moteur en panne.

Joint de culasse claqué ou fuite d’huile dans l’eau

Une fuite d’huile est l’une des pannes les plus fréquentes sur une voiture. Dans le cas d’une fuite externe, la réparation est aisée. Il suffit généralement de démonter la culasse et de remplacer le joint usé. Précisons toutefois qu’il vaut mieux procéder à un changement de la culasse s’il s’agit d’un moteur à fort kilométrage.

A voir aussi : Caméra de recul : conseils pour choisir sa caméra de recul

Dans le cas d’une fuite interne, la réparation devient un peu plus compliquée. En effet, l’origine de la panne est diverse, et il faut d’abord la détecter pour savoir quoi faire. En général, lorsque la fuite est interne et que l’huile passe dans l’eau, le problème provient soit d’un bloc moteur poreux, soit d’un joint de culasse défectueux. Selon le cas, vous pouvez essayer de rendre étanche la partie poreuse en ajoutant un anti-fuite dans l’huile. Au besoin, vous pouvez recourir à un échange standard de boîte de vitesses dans un atelier spécialisé.

Bielle coulée ou montée en pression du circuit de refroidissement

Parfois, le moteur de votre voiture peut émettre un drôle de bruit bien qu’il fonctionne encore. Dans ce cas, le problème est probablement lié à un coussinet de bielle qui a un jeu important. Pour l’atteindre, vous aurez dans un premier temps à déposer le carter inférieur. Vous pourrez ainsi localiser le maneton malade et démonter le chapeau de bielle afin de vérifier l’allure du vilebrequin. En fonction de l’ampleur de la situation, il peut être nécessaire de changer les coussinets et le vilebrequin.

A voir aussi : Achat d'une voiture d'occasion : Essence ou diesel ?

De façon générale, la pression des explosions qui passe dans le circuit d’eau est le signe d’une grosse surchauffe. Selon le cas, la culasse est déformée et fêlée. Il faudra alors trouver un mécanicien compétent pour faire une réparation de qualité. Si le moteur est déjà vieux avec un fort kilométrage, un remplacement est recommandé dans ce cas. Vous pouvez miser sur un moteur d’occasion.

Soupapes tordues ou arbre à cames cassé

Une casse de la courroie de distribution fait partie des pannes de moteur les plus fréquentes. Sur un moteur diesel, ce problème est souvent fatal. Les soupapes sont en miettes et l’arbre à cames est cassé en plusieurs morceaux. À noter que la culasse est souvent abîmée en raison du dommage subi par les paliers d’arbres à cames.

Si la situation le permet, votre mécanicien peut vous proposer une réparation d’arbre de transmission faite dans les règles de l’art. Dans le cas contraire, il faut carrément remplacer les pièces si le moteur est encore en bon état.

Généralement, un bris de courroie de distribution provoque des dégâts plus ou moins importants dans les soupapes. Sur un moteur essence, la place laissée dans la chambre de combustion aide énormément à réduire les dommages en recourant à une réparation. Il suffira alors de remplacer quelques soupapes abîmées, et le problème est réglé.