Durée de vie pneu-moto : une question aux multiples suggestions

Durée de vie pneu-moto : une question aux multiples suggestions

Une moto est un moyen de transport pratique qui assure votre mobilité grâce à ses pneus. Ces derniers, faisant partie de l’engin, sont souvent exposés à l’usure. Cela fait appel à la notion de durée de vie des pneus. Que savoir exactement sur la durée de vie d’un pneu d’une moto ? Plus d’explications ici.

Qu’est-ce que la durée de vie d’un pneu ?

La durée de vie d’un pneu correspond au kilométrage à parcourir avec ce composant et au bout duquel le pneu peut être hors d’usage. Le pneu n’est pas éternel. Au bout de cette durée de vie, le pneu peut ne pas pouvoir faciliter le déplacement de la moto.

A lire aussi : Commet choisir les bonnes pièces pour votre moto ?

Pour rappel, le pneu est le point de contact entre votre moto et le sol. Ce contact conduit à l’usure de vos pneus. Même si le contact est inévitable quand vous roulez, utiliser convenablement vos pneus pour en garantir une bonne durée de vie.

La durée de vie d’un pneu n’est pas fixe et ne saurait être réellement définie. Cela se justifie par le fait que le pneu peut s’user plus rapidement que prévu. De nombreux facteurs extérieurs participent à accélérer l’usure des pneus. Cependant, il est reconnu de tous que les pneus-arrières s’usent plus rapidement que ceux de l’avant.

A découvrir également : Motard : choisissez le bon tour de cou

Les facteurs à prendre en compte pour la durée de vie

Il y a plusieurs facteurs qui influencent la durée de vie de vos pneus.

Le type de pneu

Il est important que votre pneu soit adapté à l’usage que vous comptez en faire.

Si c’est pour vos déplacements en ville, préférez les pneus « route ». Ils sont conçus pour résister plus au contact avec le bitume. Pour cela, ils ont un temps de chauffe plus long. Tout l’opposé des pneus sport qui se chauffent très vite.

Avec un pneu de type mixte, vous pouvez longuement rouler sur le bitume comme sur les routes faites de terre. L’adhérence est meilleure et plus confortable.

S’il y a un autre élément à prendre en compte, c’est la gomme que contient le pneu. Une gomme légère, comme sur les motos de course sportive, s’usera vite si vous faites de longues distances.

Votre style de conduite

Si vous conduisez avec de grandes vitesses et freinez trop, votre pneu va se chauffer plus vite et être sujet à l’usure.

En effet, une grande vitesse augmentera la fréquence et la tension de frottement entre le sol et le pneu. Plus, ce contact s’effectue de manière rapide et forte, plus la gomme en prendra un coup.

De même, si vous ne faites pas attention aux cailloux ou à tout autre objet de collision sur la route, votre pneu s’usera plus vite. Ces collisions entraînent des déformations de la structure de vos pneus. Il en est de même pour les substances corrosives qui entrent en contact avec votre pneu.

L’autre aspect qui accélère la déformation de vos pneus est la surcharge. Cette mauvaise pratique, occasionne une pression supplémentaire sur les flancs de vos pneus. Cela entraîne des déformations. Même la gomme peut se décoller facilement de la bande de roulement.

Les autres facteurs

Les conditions de stockage de vos pneus sont aussi importantes. Des pneus exposés au soleil en tout temps perdront beaucoup en termes de résistance.

De même, la chaleur dans un bâtiment sans aération peut dégrader la structure de vos pneus. Une crevaison est un événement imprévisible, mais qui accélère aussi l’usure du pneu.

Comment entretenir ses pneus ?

Pour allonger la durée de vie de vos pneus, il est important de les entretenir.

Cela passe par le contrôle régulier de vos pneus par un garagiste compétent. Chaque mois, faites ce contrôle. Le professionnel saura vérifier le niveau d’usure des pneus et vous dira à quel moment vous devez les changer. Si cela nécessite une réparation, il le fera.

Assurez-vous également du bon gonflage de vos pneus. Un gonflage inadéquat peut être cause d’accident et d’usure de vos pneus. Les pneus perdent en pression d’air au fil du temps. Il est donc important de contrôler la pression d’air et de l’augmenter au besoin.

Sur la route, ayez une conduite à vitesse modérée et faites attention aux obstacles. Pour finir, évitez les surcharges.