Gilet de sécurité : que dit le Code de la route ?

Gilet de sécurité : que dit le Code de la route ?

Lorsque vous roulez à bord d’une voiture, celle-ci doit impérativement être dotée de certains équipements de sécurité. Qu’il s’agisse d’un trajet court ou d’une longue distance, l’absence de certains équipements et leur mauvais état constituent en effet une infraction qui peut vous exposer à une contravention.

Aussi appelé « gilet de haute visibilité », le gilet de sécurité fait donc partie des équipements de protection individuelle dont votre voiture doit être équipée. Concrètement, cet équipement contribue à votre sécurité et à celle des autres usagers. Dans cet article, découvrez ce que dit le Code de la route sur le gilet de sécurité.

A voir aussi : Voiture en fourriere non recuperee : que se passe-t-il ?

Le gilet de sécurité : un équipement obligatoire dans chaque voiture

Avant, le port de gilet de sécurité concernait uniquement les personnels évoluant sur les chantiers. Depuis 2008 cependant, le gilet de sécurité fluorescent est un équipement listé dans le Code de la route comme étant un équipement obligatoire à avoir en voiture. Avec le triangle de sécurité, vous devez avoir le gilet réfléchissant en permanence dans votre véhicule. Aussi, cet équipement doit être entreposé dans un endroit où vous pourrez le prendre facilement depuis votre siège avant de sortir du véhicule.

Pourquoi le gilet de sécurité est-il obligatoire ?

Si votre véhicule est en panne et si vous vous garez à un endroit où l’arrêt et le stationnement sont interdits ou dangereux, l’importance du gilet de sécurité est qu’il garantit votre sécurité. Si vous êtes immobilisé et en situation d’arrêt d’urgence, le gilet de sécurité constitue en effet un moyen efficace de prévenir les autres conducteurs de votre présence. Dans tous les cas, le gilet rétroréfléchissant vous permet d’être bien visible par les autres usagers de la route. Vous aurez alors moins de difficultés à vous déplacer sur et aux abords de la chaussée. Avec de la chance, vous pourriez tomber sur un conducteur qui pourra vous dépanner ou vous aider à contacter un dépanneur professionnel.

Lire également : Comment acheter des pneus pour sa voiture ?

Que ce soit en cas de panne ou d’accident, le port du gilet peut de ce fait empêcher un désastre. Si une voiture ou un camion arrive à grande vitesse par exemple alors que vous êtes sur la chaussée, le conducteur pourra vous identifier de loin et rapidement grâce au gilet de sécurité.

gilet de sécurité Code de la route

Dans quelles circonstances porter le gilet de sécurité ?

À partir du moment où vous êtes obligé d’arrêter votre véhicule à un endroit dangereux, qui gêne la circulation ou où l’arrêt et le stationnement sont interdits, vous devez absolument utiliser le gilet de sécurité. Autrement dit, vous devez impérativement porter le gilet de sécurité rétroréfléchissant avant de sortir du véhicule si vous tombez en panne et êtes obligé de quitter votre véhicule.

Grâce au gilet de haute visibilité, vous signalez et annoncez la présence de votre véhicule aux autres conducteurs. Petite précision : l’usage du gilet de sécurité devient surtout effectif sur les autoroutes et les routes pour automobiles. Pour cause ? Ces dernières sont uniquement utilisées par les véhicules les plus rapides. En conséquence, les conducteurs risquent d’être surpris par la présence d’un piéton sur ces voies publiques.

Outre la panne de véhicule, le gilet se porte aussi dans le cas d’un accident. Dans la mesure où vous seriez dans la capacité de sortir du véhicule et de prendre les mesures nécessaires à la sécurité de la circulation, vous devez également porter le gilet de sécurité. À noter que seul le conducteur du véhicule en panne a l’obligation de porter la veste de sécurité.

Gilet de sécurité : quelles sont les recommandations ?

Sachant que le gilet de sécurité est obligatoire en voiture, celui-ci doit être conforme aux réglementations françaises. Autrement dit, votre gilet de sécurité doit respecter plusieurs normes de qualité, de confort et de sécurité.

Quel gilet est conforme aux réglementations françaises ?

Selon les réglementations françaises en vigueur, un gilet de sécurité doit :

  • être homologué,
  • comporter un marquage Communauté Européenne ou CE,
  • être fluorescent,
  • être doté de surfaces réfléchissantes (plus concrètement, le gilet de sécurité doit comprendre 2 à 4 bandes rétroréfléchissantes obtenues à partir d’une technologie de microbilles),
  • être conforme à la réglementation EN ISO 20471:2013 ou EN 1150:1999 (ce sont deux normes harmonisées applicables).

panel de gilets de sécurité

Vous êtes certainement habitué à voir les gilets de sécurité de couleur jaune ou chasuble. Cependant, nous tenons à préciser que le gilet de sécurité ne doit pas forcément être jaune. Vous pouvez très bien opter pour d’autres couleurs, comme :

  • le rouge,
  • le rose,
  • le vert,
  • l’orange,
  • le jaune-vert,
  • le jaune-orange,
  • l’orange-rouge.

Enfin, dernier détail et non des moindres, le gilet de sécurité doit être accompagné d’une notice en français. La notice d’information mentionnera les éléments ci-après :

  • le mode d’emploi,
  • les précautions d’entretien,
  • les performances et les limites d’utilisation,
  • la date de péremption,
  • la référence au règlement UE n° 2016/425.

Comment bien porter le gilet de sécurité ?

Le gilet de sécurité est un équipement surtout indispensable pour sa haute visibilité. L’idée est donc de le porter de manière à ce que les autres conducteurs puissent le voir de loin. En d’autres termes, le gilet de sécurité se porte idéalement au-dessus des vêtements. Il est à enfiler par-dessus son haut (une veste, un tee-shirt, une chemise, etc.).

Quand et comment bien utiliser cet équipement ?

Comme mentionné plus haut, le gilet de sécurité doit être rangé à portée de main. Autrement dit, il est important qu’il soit rangé dans un endroit qui vous permet de le prendre facilement avant de quitter votre véhicule. Dans cette optique, la boîte à gants est sans conteste l’endroit idéal pour entreposer cet équipement de sécurité auto.

Précision importante : le port du gilet de sécurité constitue aussi une obligation légale pour les cyclistes qui circulent hors agglomération ainsi que les motards. Il est surtout indispensable en cas de panne ou d’accident.

Quelle sanction en cas de non-respect de cette obligation ?

Ne pas avoir un gilet de sécurité dans son véhicule constitue une infraction routière. Si vous êtes contrôlé par les forces de l’ordre et que vous n’en possédez pas, vous risquez donc une contravention de 4e classe. À cela s’ajoute une amende forfaitaire allant de 135 euros à 750 euros.