Qu’est-ce qu’une fourrière et comment éviter d’y mettre votre véhicule ?

Qu’est-ce qu’une fourrière et comment éviter d’y mettre votre véhicule ?

Chaque année en France, les autorités policières procèdent à la mise en fourrière de plus de 100 000 véhicules. En règle générale, ces mises en fourrière se réalisent en raison des infractions au code de la route. Notamment, en cas du non-respect du stationnement alterné semi-mensuel. Heureusement, il existe certaines astuces qui vous abstiendront de ces enlèvements. Mais, avant de vous dicter ces diverses solutions, nous vous expliquerons brièvement ce qu’est réellement une fourrière. Lisez !

La fourrière : de quoi s’agit-il précisément ?

En réalité, la locution de « fourrière » indique un établissement qui gère les voitures sur la voie publique, mais dont les proprios ne sont pas reconnaissables. Elle est présidée par la Société Nationale de Sauvegarde des Fourrières et le Code de la route.

Lire également : Quand refaire sa carte grise ?

Ainsi, les automobilistes paient des amendes pour toutes les infractions au code de la route réalisées avec des voitures non identifiées. Aussi, il faut savoir que ces conducteurs peuvent subir des sanctions pénales assez graves. Par conséquent, la fourrière représente un organisme qui assure la sécurité routière.

Par ailleurs, notez bien que les policiers n’accèdent pas aux informations des possesseurs de voitures garées sur la voie publique. Alors, si vous vous stationnez sur un emplacement aménagé pour une autre utilisation, votre plaque n’est pas visible ou vous avez de comportements douteux, vous connaîtrez cet enlèvement de véhicule. À présent, que devez-vous faire pour les éviter ?

A lire en complément : Peut-on demander un duplicata de permis de conduire à distance ?

La fourrière : que faire pour éviter ces enlèvements ?

Dans un premier temps, ne vous garez pas dans les zones de stationnements interdits. Bon nombre de personnes se retrouvent à la fourrière puisqu’elles se sont stationnées dans les zones interdites de stationnement. Ainsi, lorsque vous apercevez un panneau qui notifie les stationnements interdits il vous incombe d’en tenir compte ! Stationnez-vous ailleurs, ceci vous permettra de ne pas vous faire remorquer.

Dans un second, évitez les conduites sans permis de conduire suspendus. En partant du postulat que vous êtes pris en roulant avec un permis de conduire suspendu. Sachez automatiquement que votre véhicule sera sur le champ mis en fourrière. Pour ne pas y arriver, veillez à connaître à tout moment le statut de votre permis de conduire. Ne prenez point le volant lorsque votre permis est révoqué !

Par la suite, nous vous recommandons de ne pas vous stationner dans les espaces consacrés aux handicapés. Cet acte illégal vous coûtera une mise en fourrière de votre voiture. Non seulement ceci, vous solderez une lourde amende.

Pour terminer, respectez tous les panneaux de signalisation ! Avant de vous stationner, pensez à lire attentivement les panneaux pour être sûr que vous ne transgressez point les règles du stationnement. Ceci vous coûtera également un remorquage de votre véhicule.

Prenons le cas des panneaux qui notifient les stationnements durant deux heures. En ce moment, nous vous suggérons de ne pas rester plus longtemps que le délai indiqué ! Dans le cas contraire, vous subirez le remorquage de votre voiture.

La fourrière : quelles sont les sanctions si vous vous opposez à la mise en fourrière de votre véhicule  ?

Avant tout, il convient de notifier que vous n’avez pas le droit de vous opposer à la mise en fourrière de votre voiture. Mais, si vous essayez, vous connaîtrez une peine de prison de trois mois au maximum. Mis à part ceci, vous payerez une amende qui pourrait aller au-delà de 3 750 €.

Dans le même temps, cet obstacle à la mise en fourrière des véhicules pourrait aussi vous valoir la perte de 6 points sur votre permis de conduire. Très souvent, les personnes dans ces cas perdent carrément leur permis de conduire. Et ce, pour une durée maximale de 3 ans. De surcroît, vous pouvez aussi subir une peine jour-amende ou une peine de travail d’intérêt général.

La fourrière : la récupération de votre voiture

Lorsque vous arrivez sur les lieux avant le remorquage de votre engin, vous n’aurez qu’à régler les préalables frais à la mise en fourrière. En revanche, lorsque les services de police ont déjà commencé le remorquage de votre voiture, vous réglez les frais de remorquage.

De plus, vous effectuez un engagement de libérer la voie publique. Suite à une durée de plus de deux semaines suivant la notification de mise en fourrière, votre voiture sera remise au service des domaines.