Comprendre le système de vignette Crit’Air

Comprendre le système de vignette Crit’Air

La Vignette Crit’Air suscite de nombreuses interrogations depuis son entrée en vigueur en 2019. En effet, entre la question de savoir si votre véhicule est concerné ou non par une interdiction de circuler et les conséquences que ces restrictions ont dans votre quotidien bien huilé, il y a de quoi se poser des questions. Cet article va vous expliquer ce qui se cache derrière le système de vignette Crit’Air.

La Vignette Crit’Air : définition

L’objectif est d’aller dans la simplicité et de ne pas vous embrouiller encore plus : une vignette Crit’Air est l’autocollant qui permet de savoir à quel point votre véhicule pollue l’atmosphère. Pour savoir si votre véhicule est éligible et ne plus stresser, vous pouvez faire une simulation sur vignettecritair.com.

A voir aussi : Quels documents pour une location longue durée ?

Il existe 6 catégories de vignettes qui classent donc votre véhicule de la moins polluante à la plus polluante. Pour ce faire, des critères comme la motorisation ou encore l’âge du véhicule sont analysés afin d’obtenir votre certification. Et bien entendu, le perdant sera le plus pollueur qui ne pourra plus circuler (classés Crit’Air 5 ou 6) tandis que les meilleurs élèves gagneront quelques avantages comme des places de stationnement.

Lire également : Comment immatriculer un camion acheté en Allemagne ?

Principe de mise en place de la Vignette Crit’Air

Vous devez savoir que de nos jours, la qualité de l’air est de plus en plus invivable dans les grandes villes. Et que c’est en grande partie en raison de la circulation et des émissions des véhicules (eh oui, personne ne s’offusque, c’est un fait). Alors, mise à part vous inciter à utiliser un véhicule plus écologique, quelques mesures ont été prises au fil des ans comme la circulation alternée des plaques paires et impaires.

Face aux pics de pollution de l’air, le système de Vignette Crit’Air a remplacé cette ancienne mesure car il est jugé plus efficace. L’objectif à long terme étant d’interdire définitivement la circulation des véhicules polluants d’ici l’horizon 2030. En effet, en 2022, c’est la catégorie Crit’Air 6 qui faisait l’objet de cette restriction, en 2023, c’est la catégorie Crit’Air 5 et en 2024, ce seront les Crit’Air 4. D’où l’importance de savoir à quelle catégorie de vignette peut prétendre votre véhicule en allant sur vignettecritair.com.

Par contre, pas de panique, l’obligation d’apposer cette vignette sur votre voiture n’est pas encore étendue sur tout le territoire français. Paris est la plus concernée en tant que Zone à Circulation Restreinte. Ensuite, 11 autres métropoles classées Zone à Faible Émission sont aussi concernées mais peuvent encore en être dispensées si elles proposent des solutions alternatives.

Démarches pour obtenir la vignette Crit’Air

Si vous circulez à Paris, à Grenoble ou encore dans une grande métropole, il est d’autant plus urgent pour vous d’obtenir une certification Crit’Air afin de ne pas vous prendre la tête sur les restrictions. Pour ce faire, rien de plus simple. Rendez-vous sur le site certificat-air.gouv.fr et créer d’abord un compte. Ensuite, vous pouvez entrer l’identification de votre véhicule et payer votre vignette. Elle coûte 3,11 € et puis vous ajoutez les frais de port.

Une fois que votre démarche est faite, vous n’avez plus qu’à attendre que votre certificat et votre vignette Crit’Air arrivent par la Poste. Vous pouvez alors apposer la vignette sur votre pare-brise (en bas à droite) et rouler tranquillement car la durée de vie est illimitée. En effet, c’est une certification qui ne se fait qu’une fois par véhicule.