Développement automobile : l’arrivée de l’IA

Développement automobile : l’arrivée de l’IA

L’intelligence artificielle fait un grand pas dans nos vies. Les bars japonais ont démocratisé les robots serveurs dont tous les établissements du monde devraient s’attacher les services dans très peu de temps. On l’a vue arriver dans les films, elle va bientôt faire partie de notre quotidien dans la vie réelle.

L’industrie automobile, force de progrès et de propositions d’évolution constante, entre pleinement dans cette optique en s’octroyant les services de la robotique pour ses véhicules. La révolution est en route et elle permet d’entrevoir des mécanismes et fonctionnalités nouveaux au service des conducteurs. Tour d’horizon du potentiel quasiment infini de l’intelligence artificielle (IA) au sein de l’industrie automobile.

A lire aussi : Le cotransportage, comment ça fonctionne ?

L’IA dans la sécurité routière

Les excès de vitesse, les distractions au volant ou encore la conduite en état d’ivresse, tant de choses qui causent la mort d’innocents sur et au bord des routes chaque année. La sécurité routière est au centre des préoccupations dans l’industrie automobile, et les marques n’ont de cesse de s’améliorer à ce sujet. Les motos ne sont pas en reste, puisque des prototypes sont à l’essai dans ce domaine également. Pour les pièces régulières sans IA, il y a toujours les bonnes vieilles adresses comme Doublerparts.com/fr.

L’intelligence artificielle a le pouvoir de réparer certaines choses et de prévenir certains comportements dangereux pour autrui. Elle peut même permettre de savoir qui conduit en toute légalité ou en outrepassant les lois. Pour cela, la technologie propose de brancher un appareil électronique pour scanner le véhicule et les individus à bord ainsi que tous les changements de comportement anormaux.

A voir aussi : Rétention de polluants : ce que dit la loi

L’IA dans la conception des véhicules autonomes

On s’est déjà tous imaginé dormir dans notre véhicule qui nous amène tout seul en vacances. Nous n’avons jamais été aussi proche de cette réalité, grâce aux mêmes capteurs et logiciels qui permettent à certaines voitures d’effectuer un créneau toutes seules, elles seront bientôt à même de rouler plusieurs heures d’affilée sans que l’on touche ni pédales ni volant.

Grâce aux nombreux radars intégrés à la voiture autonome, elle sera tout à fait capable de détecter les feux, qu’ils soient verts ou au rouge, les objets sur la chaussée ainsi que les animaux et les cyclistes à éviter. L’intelligence artificielle prévoit de nombreuses heures de mise en pratique et d’essais car l’erreur n’est pas permise.

L’IA : une histoire de précision

Les appareils proposés aujourd’hui à l’intégration des véhicules disposent de précisions inégalées en matière de capteurs, dont certains sont parfois utilisés par les grands groupes de voyages dans l’espace. L’observation millimétrée d’un obstacle situé à plusieurs centaines de mètres est tout à fait possible, et ce sera le défi de demain que d’utiliser une telle technologie instantanément sur un véhicule lancé à plusieurs dizaines de kilomètres par heure.

Nul doute que le futur s’inscrit dans ces précieux capteurs, désormais fers de lance de l’industrie automobile. Étroitement liés au G.P.S qui devient aussi important que le volant ou les roues, ces capteurs vous conduiront bientôt en lieu sûr sans que vous n’ayez à bouger le moindre orteil.