Zoom sur la vignette contre la pollution Crit’Air

Le : 05 avril 2019 - 10:21

À l’image du stress, la pollution de l’air est devenue elle aussi un véritable fléau de nos sociétés modernes. Si cette dernière reste concentrée dans les grandes agglomérations, les abords des grands axes routiers, la pollution de l’air ne connaît pourtant nulle barrière, nulle frontière … personne n’est alors à l’abri. Les nuages de polluants et de fines particules parcourent alors des milliers de kilomètres. L’impact de la pollution atmosphérique sur l’environnement et la santé humaine est considérable. Le niveau des émissions de polluants a d’ailleurs provoqué une baisse de l’espérance de vie de 9.3 mois, mais aussi le décès de 42 000 personnes par an des suites d’un cancer rien qu’en France ! Au-delà de cela, sa gestion engendre un surcoût de 2 milliards d’euros par an. Bref, face à l’ampleur de la pollution atmosphérique, l’Union européenne contraint les États membres à limiter l’exposition de la population aux particules. Annoncées à plusieurs reprises puis retardées, les vignettes Crit’Air sont devenues une réalité. Gros plan.

Qu’est-ce que la vignette Crit’Air ?

Parce que le transport routier est l’une des principales sources d’émissions de polluants dans l’atmosphère, le gouvernement a créé un certificat de l’air applicable aux véhicules. Les vignettes Crit’Air sont alors le biais par lequel participer à la lutte contre la pollution atmosphérique en France. Il s’agit d’un certificat « qualité de l’air », d’un autocollant à coller sur le pare-brise. Ce certificat favorise alors les véhicules les moins polluants au regard du stationnement, de la circulation en cas de pic de pollution ou encore la possibilité de circuler dans les ZCR (Zones à Circulation Restreinte), les ZPAd / ZPA (Zones de Protection de l’Air). Se basant sur les éléments inscrits sur la carte grise du véhicule, il convient de passer par une plateforme en ligne pour obtenir sa vignette Crit’Air

A découvrir également : Le projet en deux temps de Renault avec sa marque Initiale Paris

Quelles sont les différentes vignettes Crit’Air existantes ?

Les véhicules sont alors répartis en 6 classes environnementales, à l’exception des véhicules les plus polluants qui sont hors classe et n’ont pas le droit au certificat qualité de l’air. Cette classification est définie par un arrêté. La nomenclature prend en compte le type du véhicule – voiture particulière, deux-roues, tricycles, quadricycles, utilitaires légers, véhicules lourds et autocars – la motorisation, la norme européenne d’émissions polluantes. Une classe spécifique est réservée aux véhicules électriques. La vignette Crit’Air est ensuite valable pour toute la durée de vie du véhicule

Il existe alors six vignettes différentes. La vignette Crit’Air verte et blanche, dédiée aux véhicules zéro émission 100 % électrique ou hydrogène. La vignette Crit’Air 1 mauve réservée aux véhicules essence ou hybride répondant aux normes Euro 5 et Euro 6 (à partir du 1er janvier 2011). La vignette Crit’Air 2 jaune destinée aux véhicules essence ou hybride répondant aux normes Euro 4 (du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2010) et aux véhicules diesel répondant aux normes Euro 5 et Euro 6 (à partir du 1er janvier 2011). La vignette Crit’Air 3 orange réservée aux véhicules essence ou hybride répondant aux normes Euro 2 et Euro 3 (du 1er janvier 1997 au 31 décembre 2005) et aux véhicules diesel répondant aux normes Euro 4 (du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2010). La vignette Crit’Air 4 marron réservée aux véhicules diesel répondant aux normes Euro 3 (du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2005). Enfin, la vignette Crit’Air 5 grise destinée aux véhicules diesel répondant aux normes Euro 2 (du 1er janvier 1997 au 31 décembre 2000).

A lire en complément : Les BMW diesel M

Quelles sont les villes concernées par la vignette Crit’Air ?

En France, de plus en plus de villes, de regroupements de communes comme les métropoles ont mis en place des restrictions de circulation en cas de pollution. Paris et sa métropole, Lille et sa métropole, Strasbourg et sa métropole, Dijon, Guéret, Clermont-Ferrand, Lyon et Villeurbanne, Grenoble et sa métropole, Annecy, Chambéry, Toulouse, Bordeaux, Auch, Pau, Montpellier, Marseille, Chartes, Orléans, Angers, Rennes, La Roche-sur-Yon, Poitiers, Niort notamment, ont franchi le cap. La liste est amenée à s’agrandir. En effet, de nombreuses villes comme Nice, Marseille ou encore Toulon par exemple, renforcent leur lutte contre la pollution de l’air et adoptent cette vignette Crit’Air. Dès lors, avant de prendre la route, mieux vaut d’or et déjà adopter la vignette et s’assurer des possibilités de circulation tant elle fait désormais partie du paysage automobile. Il serait dommage d’avoir une contravention de 3e classe ou de 4e classe pour les bus, autocars et poids lourds notamment.

 

A propos

Hello. Je m’appelle Samuel, je suis responsable d’une concession automobile à Rennes. Je suis bien entendu un grand passionné de voiture. Je partage donc ici avec vous quelques actus.

 

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!