Changer d’embrayage ? Quand, pourquoi, comment ?

Changer d’embrayage ? Quand, pourquoi, comment ?

L’embrayage est l’une des pièces incontournables d’une voiture. C’est une pièce essentielle sans laquelle le véhicule ne pourrait pas se déplacer normalement puisqu’elle sert de transmetteur pour transmettre le mouvement rotatif du moteur vers la boîte de vitesses et, donc, vers les roues. Mais quand et pourquoi faut-il changer l’embrayage d’une voiture ? Et surtout, comment mener une telle opération ? C’est ce que nous allons voir tout au long de cet article !

A découvrir également : Paris : et si vous passiez à l'électrique ?

Quand changer d’embrayage ?

La réponse à cette question semble évidente. On change un embrayage quand la pièce est défectueuse. Mais comment savoir si la pièce est défectueuse sachant d’autant plus que l’embrayage d’une voiture est composé de plusieurs pièces qui dépendent les unes des autres ?

Pour pouvoir répondre à cette question de la manière la plus claire possible, l’idéal serait de commencer par décomposer ce qu’on appelle l’embrayage dans l’automobile. Nous allons donc commencer par là.

A voir aussi : Comment choisir une batterie de voiture sans permis ?

Composition de l’embrayage

Il existe deux types de système d’embrayage sur un véhicule automobile. D’une part, il y a l’embrayage hydraulique qu’on appelle aussi convertisseur de couple et qu’on trouve sur les véhicules à transmission automatique (sans pédale d’embrayage). Celui-ci n’est généralement pas réparable et, au moindre problème, le kit d’embrayage complet doit être changé.

D’une autre part, il y a l’embrayage mécanique que l’on trouve sur les véhicules à transmission manuelle (avec pédale d’embrayage). Et c’est sur la composition de ce deuxième type d’embrayage que nous allons nous concentrer davantage.

Un embrayage mécanique classique est composé d’un plateau d’appui qui n’est nulle autre que le volant moteur, d’un disque d’embrayage, d’un plateau de pression et d’une butée d’embrayage. La butée qui joue le rôle de coupleur/découpleur, elle, est directement reliée au système de commande. Le système de commande, lui est composé d’une pédale d’embrayage ainsi que d’un câble ou d’un système de transmission hydraulique qui transmet donc la force reçue par la pédale vers la butée d’embrayage.

Pannes possibles de l’embrayage

Comme il s’agit d’un ensemble de pièces mécaniques en mouvement, il y a plusieurs pannes possibles sur le kit d’embrayage. Pour n’en citer que quelques-unes, l’usure du disque d’embrayage, du plateau d’appui, de la butée ou la fuite dans le système de transmission hydraulique peut affecter le fonctionnement du mécanisme, voire immobiliser complètement le véhicule.

Tester le mécanisme d’embrayage

Pour s’il faut changer son embrayage sans être un expert en mécanique automobile, il y a plusieurs tests qu’on peut effectuer soi-même. Le premier test consiste à vérifier le bon fonctionnement du système de commande et il se déroule comme suite :

  • Commencez par démarrer la voiture avec la vitesse au point mort (neutre)
  • Moteur tournant, appuyez à fond sur la pédale d’embrayage, puis engagez une vitesse (de préférence, essayez la première, puis la marche arrière)

Si vous avez des difficultés à engager une vitesse ou si vous entendez un bruit lors de l’engagement d’une vitesse, il y a de forte chance que vous ayez un problème au niveau du système de commande de l’embrayage. Dans ce cas, une vérification plus complète est à prévoir et, peut-être, un remplacement du kit de commande d’embrayage. Rappelons que le kit de commande d’embrayage est composé de la pédale, du système de transmission hydraulique (ou du câble pour les véhicules datant) et de la butée.

Pour le prochain test, l’idée est de vérifier le fonctionnement des éléments mobiles dans l’embrayage. Pour ce faire, commencez toujours par démarrer la voiture. Le test de l’embrayage doit toujours se faire à moteur tournant.

Maintenant, appuyez à fond sur la pédale d’embrayage et engagez la vitesse première. Embrayage à fond et vitesse première engagée, appuyez sur la pédale de frein de façon à immobiliser complétement la voiture.

Maintenant, embrayez progressivement tout en gardant l’autre pied sur le frein (embrayer signifie enlever le pied de la pédale d’embrayage et non l’inverse). Une fois la pédale d’embrayage retiré complétement, trois (3) possibilité peuvent se produire. Soit le véhicule va avancer, soit la voiture reste immobile, mais le moteur continue de tourner, soit le moteur va caler.

Si le véhicule avance, vous avez un problème de frein, mais pas d’embrayage. Une vérification plus complète du système de freinage est à réaliser dans les meilleurs délais dans ce cas.

Si le véhicule reste immobile, mais que le moteur continue de tourner, vous avez une usure importante au niveau du kit d’embrayage. Il peut s’agir d’une usure du disque d’embrayage, du plateau d’appui (volant moteur) ou des deux. Dans ce cas, il est impératif de changer d’embrayage.

Si le moteur cale, vous n’avez ni de problème d’embrayage ni de problème de frein. Vous pouvez donc conduire votre véhicule sereinement.

Commencer par changer un kit d’embrayage

Le changement du kit d’embrayage est assez compliqué puisqu’il s’agit d’un ensemble de pièces assez volumineux qui plus est se situe en-dessous du véhicule, dans un endroit assez peu accessible. Ainsi, si vous n’avez pas les connaissances ou les outils nécessaires pour mener une telle opération, il est préférable d’acheter le kit d’embrayage et de confier le remplacement à un professionnel qualifié.