Des béquilles pour lever votre moto

Des béquilles pour lever votre moto

Certains motards ont l’intention de réaliser quelques aménagements sur leur moto, mais il est parfois nécessaire de la surélever. Si les voitures ont besoin d’un pont, les deux-roues sont un peu plus faciles à soulever si vous possédez bien sûr le matériel adéquat. Le lève moto est donc pertinent, il n’est pas encombrant et il reste facile à utiliser même pour les novices. Vous devez par contre bien le positionner pour être certain que votre moto ne pourra pas se renverser lors des manipulations, cela peut être dangereux pour vous et dommageable pour elle.

Comment lever votre moto en toute sécurité ?

Le choix de l’appareil dépend essentiellement de vos besoins, mais également de la configuration des lieux. Si vous avez la place, il sera possible de la surélever de plusieurs dizaines de mètres pour effectuer des réparations en profondeur. Il y a toutefois des béquilles pour l’avant ou l’arrière qui restent simples à monter.

A lire aussi : Alessandro Zanardi, un champion pas comme les autres

  • Vous disposez d’une sorte de mâchoire qui permet d’emprisonner très aisément la roue de votre moto.
  • N’hésitez pas à forcer au niveau de la fermeture pour que le maintien soit parfait.
  • Les roulettes sont pratiques pour déplacer votre deux-roues et lorsque vous abaissez l’appareil, la roue est surélevée.

Quel est le prix de ces béquilles ?

Comme c’est le cas pour tous les équipements, certains sont proposés en série, ils sont alors universels. D’autres sont conçus par les concessionnaires, vous avez donc une compatibilité uniquement avec les motos de la marque. N’hésitez pas à prendre en compte les références pour être certain de trouver les bonnes béquilles ou le lève moto qui s’adaptera le mieux. Si vous constatez que le mécanisme n’est pas robuste et même aléatoire, il est sans doute préférable d’adopter une autre technique, car la moto pourrait chuter alors que vous êtes en dessous pour réaliser quelques manipulations.

A lire aussi : Comment choisir son premier stage de pilotage ?