La prochaine marque cible de VW

La prochaine marque cible de VW

L’hégémonie du groupe Volkswagen, sur le marché automobile mondial, risque de s’accentuer dans les prochaines années. Lors d’une de ses rares interviews à la presse allemande Ferdinand Piech a indiqué qu’il souhaitait inclure une nouvelle marque, ayant besoin d’une restructuration.

A lire aussi : Photo de la nouvelle Cayman

Le terme restructuration est important, car il limite les cibles dans un proche avenir. Piech n’a pas fait de mystère de son intérêt pour Alfa Romeo depuis une année et il a précisé qu’il y avait une place, pour une autre marque dans le groupe allemand. Reste à savoir laquelle. En effet, les pistes sont multiples. Il n’est pas impossible qu’une marque soit rachetée, pour devenir le label low cost du groupe à l’horizon 2016. Finalement, Alfa Romeo pourrait n’être qu’une diversion pour une autre cible appartenant à un autre constructeur. D’autant qu’il est rare que Piech annonce ses cibles avant un rachat, préférant l’effet de surprise.

D’autant que l’actuel groupe VW risque d’évoluer dans les 10 prochaines années. La marque espagnole SEAT, avec sa nouvelle Léon, joue son avenir de manière définitive. Si la compact ibérique ne remporte pas le succès imposé par les allemands, beaucoup d’experts pensent que la marque disparaîtra à l’horizon 2020. Laissant donc la place pour une autre marque latine, permettant de dupliquer la stratégie Audi dans le premium. Mais ceci reste de la musique d’avenir.

Lire également : Volvo : la carrosserie devient batterie

L’avenir semble se diriger vers une marque low cost. Suzuki devait, dans le schéma Piech, être cette marque là. Toutefois, les dirigeants japonais ne sont pas d’accord avec la stratégie allemande et souhaitent reprendre les 19,9% des parts détenus par le groupe VW, pour redevenir indépendant. Il y a trois ans, c’est la marque Malaisienne Proton qui avait été approchée, en vain. La seule marque automobile véritablement intéressante pour sa prochaine gamme low cost pourrait être l’indien Maruti. En effet, la société indienne est détenue à 54% par Suzuki et produit plus de 700.000 voitures par an. C’est la cible idéale pour VW et cela pourrait faire l’objet de tractation de coulisse, pour la rétrocession des parts des allemands dans le capital de Suzuki, en échange des parts de Maruti. Un deal osé.

L’autre marque est SAAB. La société suédoise est en proie à des difficultés économiques depuis trois ans et tente de survivre, malgré le blocage du groupe GM sur l’aspect technique. Un procès est en cours, mais le profil de la marque est intéressant pour l’avenir, une sorte de Skoda pour Audi par exemple. Bref, il n’y a pas qu’Alfa Romeo dans le viseur de Piech pour les 4 prochaines années, avant de partir définitivement en retraite, à 79 ans.

VN:F [1.9.16_1159]
chargement…
Note: 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

  1. Volkswagen songe à développer une marque budget
  2. Renault étudie une marque de luxe pour 2015
  3. Pourquoi Volkswagen drague Alfa Romeo ?
  4. L’avenir de la marque DS de Citroën
  5. La prochaine Laguna devrait être un crossover