Mon moteur surchauffe – que faire ?

Mon moteur surchauffe – que faire ?

Problème pouvant survenir à n’importe quel moment, la surchauffe du moteur peut arriver à tout type de voiture. Un radiateur défaillant, une fuite dans le système de refroidissement peuvent en être la cause tandis qu’une fumée blanche opaque traversant le capot en est le symptôme. Les conséquences sur le moteur peuvent être néfastes. Il est alors recommandé de faire appel aux services d’un professionnel pour contrôler la voiture.

Lire également : Comment remplacer sa boîte de vitesse ?

Surchauffe du moteur : qu’est-ce que c’est ?

Un moteur thermique déclenche une combustion et consomme la chaleur provenant de cette combustion pour fonctionner. Une partie conséquente de la chaleur est cependant perdue et nécessite une évacuation. Une usure ou une casse anticipée peuvent résulter d’un excès de chaleur mêlé à la friction des composants du moteur.

Il est important de mesurer la température grâce à des dispositifs. Suivez ce lien pour en savoir plus. Afin de prévenir ce genre de souci, les constructeurs ont mis en place un système de refroidissement. Concernant le système de refroidissement, un liquide circulant dans le bloc moteur rassemble la totalité des chambres à combustion. Ce liquide ingère la chaleur afin de l’évacuer dans le radiateur. Ce dernier se débarrasse des températures hautes à l’aide des ailettes et recrache l’eau refroidie dans le moteur. Une surchauffe moteur résulte alors d’un mauvais fonctionnement du circuit. L’eau qui englobe le bloc est dans ce cas bouillie.

A voir aussi : Opel Astra : laquelle choisir ?

La surchauffe moteur : les symptômes

Les symptômes d’une surchauffe moteur sont nombreux, il vous incombe d’être attentif afin de les distinguer. En effet, les symptômes peuvent être visuels, le voyant du liquide de refroidissement vire à l’orange et le voyant moteur clignote. L’aiguille de température, quant à elle sera alerte. Si l’un de ces symptômes apparaît, vous pouvez recourir à une sonde de température disponible ici pour mesurer la température du moteur.

Outre les symptômes visuels, vous pouvez constater un ressenti qui indique une surchauffe moteur. En effet, malgré une accélération, l’allure de votre voiture diminue jusqu’à ce que cette dernière s’arrête complètement. Dans ce cas-là, vous devez ouvrir votre capot pour vérifier, et vous constaterez une fumée blanche opaque s’en échapper. Vous pourrez aussi remarquer un bruit sourd symptomatique dans le cas d’une surchauffe moteur. Voilà pourquoi il est important d’être attentif.

Surchauffe moteur : causes et conséquences

Le liquide de refroidissement tout comme la pompe à eau et le radiateur sont essentiels au moteur afin de lui permettre de se maintenir à des températures acceptables. La surchauffe du moteur résulte généralement d’un mauvais fonctionnement de l’un de ces éléments. En effet, une fuite du liquide de refroidissement conduit à la baisse du niveau de ce dernier, ce qui à terme, force le moteur à pomper ce qu’il reste de liquide.

Un dommage au niveau d’un joint de culasse, l’usure de la pompe à eau ou encore une déficience au niveau du radiateur sont d’autant de cause d’une surchauffe du moteur. La surchauffe du moteur est dangereuse pour votre voiture, d’où la nécessité d’être attentif aux symptômes.

Que faire en cas de surchauffe du moteur ?

Dans le cas où vous subissez une surchauffe du moteur, la première chose à faire est de rester calme et garder votre sang-froid. En effet, la panique peut vous paralyser et vous empêcher d’adopter les bons réflexes. Il est ensuite conseillé de réduire l’allure de votre voiture. Puis, une fois à allure normale, il vous faut allumer le chauffage au maximum pour que la chaleur du système soit recrachée dans l’habitacle. Finalement, vous devez arrêter votre voiture en vous assurant de le faire en toute sécurité.