Quels sont les documents à fournir pour le contrôle technique ?

Quels sont les documents à fournir pour le contrôle technique ?

Le contrôle technique périodique constitue une obligation pour tout propriétaire d’une voiture mise en circulation. La validité d’un contrôle technique diverge selon les situations. Le contrôle s’effectue tous les 2 ans, pour les véhicules qui ont plus de 4 ans. Par contre, il doit s’opérer dans les six mois qui précèdent la 4e année si les voitures ont moins de 4 ans. Quoi qu’il en soit, les démarches à suivre nécessitent quelques documents. Quels sont-ils ?

La carte grise du véhicule

Dès votre arrivée auprès du centre de contrôle technique, la carte grise est sans doute le principal document qui vous sera demandé. Lors du contrôle, assurez-vous d’apporter le certificat d’immatriculation original. La photocopie ne sera pas recevable pour mener à bien tout contrôle technique en France. Effectivement, ce document ne peut pas prouver que vous êtes réellement en possession d’une carte grise.

Lire également : Mercedes : la marque allemande toujours au top des ventes

Bien que le contrôle ne puisse avoir lieu sans le certificat d’immatriculation, il y a toutefois une solution si vous êtes victime d’un vol ou d’une perte. Vous pouvez tout à fait avoir recours au duplicata. Sinon, vous devez vous efforcer d’obtenir la fiche d’identification du véhicule auprès de l’ANTS.

Il vous est également possible de faire confiance à des prestataires privés pour avoir ce document en votre possession. Pour ce faire, la présentation d’un justificatif d’identité, d’un justificatif de domicile et d’une déclaration de perte ou de vol est de mise.

A lire aussi : Réparation de joint de culasse de NoLeaky : ce qu'il faut savoir

La carte d’assurance

Le contrôle technique constitue une vérification pointilleuse de l’état de votre voiture. Il repose sur 124 points de contrôle, sur lesquels un léger changement est récemment apporté. L’autorisation de circuler sur la route, en toute sécurité, découle de cette démarche.

Bien que fournir la carte d’assurance auto ne soit pas pas systématique lors du contrôle technique, il est dans votre intérêt de l’apporter. Certes, le contrôle technique constitue un service public. Néanmoins, il n’est pas gratuit. Souvent, les garanties d’assurances auto prennent en charge une partie du contrôle technique. Ainsi, en apportant votre carte d’assurance, vous n’avez pas à payer de votre poche la totalité du prix de la visite technique de votre véhicule.

Le procès-verbal de la visite initiale

S’il s’agit d’une contre-visite, la démarche nécessite aussi le procès-verbal de la visite initiale. Ce document indique les défaillances qui devraient faire l’objet d’une contre-visite pour une date déterminée. Une fois ce délai dépassé, vous devrez repasser un contrôle technique complet. En cas de perte du procès-verbal de contrôle technique, la demande de duplicata et d’une attestation auprès du centre de contrôle doit être effectuée.

Bref, le contrôle technique demeure l’obligation du propriétaire, et ce, même si ce dernier souhaite mettre en vente une voiture d’occasion. Par ailleurs, le délai de contrôle technique dépend du nombre d’années du véhicule. Pour les voitures de collection, les règles varient en fonction du poids et de la situation de l’automobile. Le mieux serait de demander une carte grise véhicule de collection. La procédure peut se faire en ligne sur le site de l’ANTS.