Reprogrammation moteur : les différences entre le stage 1 et 2

Reprogrammation moteur : les différences entre le stage 1 et 2

La reprogrammation moteur vise à augmenter la puissance et le couple moteur de votre véhicule. L’intervention se fait au niveau du boîtier électronique et, plus précisément, du logiciel de commande de l’injection (ou ECU, pour Engine Control Unit). L’idée est de jouer sur les paramètres d’origine pour rehausser la pression du turbo, ainsi que la quantité de carburant injectée dans le moteur. Quoi de mieux que d’améliorer le comportement routier de votre voiture, sans la moindre intervention sur les pièces mécaniques ? Raison pour laquelle la reprogrammation moteur fait de l’ombre au « boîtier additionnel ». Reste à convertir votre moteur à l’éthanol pour rouler plus responsable, une option qui prime à l’heure où la protection de l’environnement est un sport mondial.

Focus sur les stages de reprogrammation moteur

Les spécialistes en reprogrammation moteur proposent divers niveaux de stage pour répondre à vos besoins. Si vous aspirez à une meilleure expérience de conduite, le stage 1 fera l’affaire. Le stage 2 s’adresse plutôt aux amateurs de sensations fortes et de tuning.

A lire également : Avez-vous besoin d'une borne de recharge pour votre voiture électrique ?

Bien choisir le spécialiste de la reprogrammation moteur

Quelles que soient vos attentes en matière de reprogrammation, n’hésitez pas à recourir aux services d’un spécialiste tel que MotorTech pour optimiser les performances de votre moteur. Le banc de puissance mis à disposition vous garantit une qualité de service optimale. Les optimisations feront en effet l’objet d’une validation dans les règles de l’art. Le professionnel peut même vous fournir une copie des courbes de performances pour vous donner une vision claire des résultats de l’intervention.

Le stage 1, limité au seul domaine de l’électronique

D’une manière générale, le stage 1 se révèle purement électronique. Aucune pièce mécanique n’est changée. Il s’agit simplement de reconfigurer votre calculateur en vue d’obtenir un rendement moteur optimal. Cela s’effectue sur un banc de puissance en respectant toutes les tolérances constructeur. Bon nombre d’experts en mécanique recommandent d’ailleurs cette intervention jugée fiable et sans risque. Pour les questions liées aux coûts, comptez entre 400 et 2 500 euros selon la marque et le modèle de votre voiture.

A découvrir également : Voiture miniature : comment choisir et où acheter ?

Le stage 2, un détour par le moteur et la mécanique

Le stage 2 est à mettre sous la bannière « mécanique ». L’intervention consiste à supprimer des brides intermédiaires afin de maximiser les capacités de votre moteur. Certaines pièces mécaniques sont souvent remplacées. Des carrossiers peuvent même être sollicités pour finaliser les travaux. Ils peuvent, par exemple, procéder à des modifications majeures au niveau de la ligne d’admission d’air ou de la ligne d’échappement. Rien de bien étonnant si une reprogrammation stage 2 vous coûtera jusqu’à 10 000 euros, voire plus.

reprogrammation moteur

Tour d’horizon des avantages découlant de la reprogrammation moteur

La reprogrammation moteur vous réserve toute une kyrielle de bonnes surprises. Elle confère à votre moteur un gain de puissance et de couple, pouvant aller jusqu’à 30 %. Pour vous donner une petite idée de cette montée en puissance, une voiture sportive affichant 400 chevaux peut gagner jusqu’à 100 chevaux en plus.

Une expérience de conduite inégalée

Ce qui est certain, c’est que l’expérience de conduite sera sans égale. N’hésitez pas à vous rendre dans un centre d’essai ou sur une piste spéciale, à l’instar du circuit de Bresse, pour procéder à un test sur piste. Vitesse de pointe à la hausse, bonne reprise à l’accélération, déclenchement rapide du turbo… Il sera difficile de vous extirper de l’habitacle.

Roulez plus responsable

En optant pour la reprogrammation moteur en stage 1, vous êtes certain de rouler « plus responsable ». Votre consommation sera revue à la baisse, puisque le moteur est beaucoup moins sollicité. Les émissions polluantes suivront la même tendance, comme si vous rouliez avec une voiture électrique. Autant d’avantages qui manqueront à l’appel dans le cas d’une intervention mécanique au niveau du moteur.

Conformez-vous à la réglementation en vigueur

Grâce à la reprogrammation moteur, votre voiture sera dans l’air du temps. La réglementation sur les émissions de CO2 des véhicules neufs a fait l’objet d’un durcissement en 2020. Vous avez toutes les chances d’être « dans les clous » en n’émettant pas plus de 95 gCO2/km. À titre indicatif, les émissions attribuées aux véhicules fraîchement sortis du concessionnaire ont actuellement une moyenne de 120 gCO2/km.

Reprogrammation moteur contre boîtier additionnel : que choisir ?

Pour gagner en puissance, préférez une reprogrammation moteur à la pose d’un boîtier additionnel. Ce dernier est plutôt réservé à un véhicule utilitaire destiné à tracter des charges lourdes. Il implique un changement majeur de la motorisation, ce qui vous oblige à faire un petit détour par la DREAL (Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement). La mise en conformité de votre carte grise est en effet nécessaire, faute de quoi, votre assurance sera invalide.

La conversion E85/Bioéthanol pour votre moteur

Pour rouler plus écologique, et donc plus responsable, finalisez votre reprogrammation moteur avec la conversion E85/Bioéthanol. Cette intervention vous garantit avant tout une consommation minorée jusqu’à 50 %. Ce taux couvre largement les 15 % de surconsommation associée à ce « carburant propre ».

Autre avantage marquant : le Superéthanol E85 et le Bio-Éthanol rejettent moins de 50 % de gaz à effet de serre, en comparaison avec l’essence classique. Rien de tel que de rouler avec un carburant non indexé sur le baril de pétrole. Avec un moteur converti E85/Bioéthanol, vous pouvez enfin rouler sans risque au SP95, au SP98 ou encore au SP95 E10.

La reprogrammation moteur est adaptée à quasiment tous les modèles de voiture dotés d’un logiciel de commande de l’injection. Elle s’adresse néanmoins plutôt aux sportives. Par ailleurs, la reprogrammation est loin d’être une intervention bénigne. La moindre erreur dans le paramétrage vous expose à l’usure prématurée de l’ensemble de vos pièces mécaniques comme le turbo et l’embrayage. Cette intervention vous permettra toutefois de profiter d’une expérience de conduite sans égale, notamment sur circuit. Vous pourrez aussi rouler plus responsable en rejetant moins de CO2 dans l’air et en consommant moins d’énergie. Si vous souhaitez gagner en puissance, la reprogrammation moteur est faite pour vous.