Voiture électrique : quelles sont les aides de l’état ?

Voiture électrique : quelles sont les aides de l’état ?

Les véhicules électriques sont encore trop chers à l’achat. Il existe toutefois des aides financières qui peuvent contribuer à réduire le coût et à réaliser des économies sur votre acquisition. Découvrez dans cet article quelques subventions de l’Etat pour l’achat d’une voiture électrique.

Le bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électriques neuf

Depuis le 1er janvier 2023, il y a un certain nombre de changements, principalement pour les voitures électriques. Celles-ci ne doivent plus avoir un prix d’achat supérieur à 47.000 euros et le poids à vide doit être inférieur à 2,4 tonnes. Rendez-vous sur Hyundai.com pour en savoir plus.

A lire en complément : Achat d'un véhicule neuf : ce qu'il faut considérer avant de se lancer

L’aide à l’achat s’applique toujours à l’ensemble des conducteurs et le montant est de 5 000 euros. Toutefois, la prime est portée à 7 000 euros pour ceux qui ont un revenu fiscal de référence par part sous 14090 euros. Pour les personnes morales, la prime s’élève à 3 000 euros. Dans tous les cas, l’aide ne peut dépasser 27 % du prix d’achat.

Bonus écologique majoré dans les DOM

Les prix des voitures étant beaucoup plus élevés qu’en métropole, l’Etat a instauré une surprime en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à la Réunion, à Mayotte et à Saint-Pierre-et-Miquelon. Celle-ci est de 1000 euros pour les voitures électriques neuves, à conditions qu’elles roulent dans ces départements dans les six mois suivant l’achat.

A lire aussi : Comment le décolletage a révolutionné l'industrie automobile

Cela signifie que ceux qui disposent d’un revenu fiscal de référence par part sous 14090 euros peuvent bénéficier d’une prime de 6 000 ou 8 000 euros.

Voiture Hyundai

Un bonus pour les voitures électriques d’occasion

Les voitures électriques sont aussi présentes sur le marché de l’occasion. Bien qu’elles soient plus abordables pour certains, elles demeurent plus chères que les véhicules hybrides ou à moteur à combustion interne. Depuis fin 2020, la prime à l’achat comprend un bonus de 1 000 euros pour l’achat de véhicules électriques d’occasion, à condition que ceux-ci aient plus de deux ans.

La bonne nouvelle est que ce bonus n’est pas soumis à des conditions de revenus. Toutefois, le gouvernement le dédie seulement à l’achat de véhicules électriques par les particuliers.

La prime à la casse

Il y a de nombreux changements depuis le début de l’année 2023. Tout d’abord, la subvention n’est plus accessible qu’aux personnes qui ont un revenu fiscal de référence par part sous 22984 euros, même si vous procédez à l’acquisition d’une électrique. En outre, le prix d’acquisition du véhicule doit être inférieur à 47 000 euros. En revanche, le véhicule à placer à la casse reste inchangé et doit être une voiture essence immatriculée avant 2006 ou une voiture diesel immatriculée avant 2011.

Le montant de la subvention est de 2 500 euros, mais est porté à 6 000 euros si votre revenu fiscal de référence par véhicule ne dépasse pas 6 359 euros ou, si le revenu imposable par part est inférieur à 14 090 EUR et que vous faites partie de la catégorie des gros rouleurs pour le travail. La distance entre le domicile et le travail dépasse 30 km ou vous parcourez plus de 12 000 km par année pour le travail.