4 conseils pour l’achat d’une moto d’occasion

4 conseils pour l’achat d’une moto d’occasion

L’achat d’une moto d’occasion comporte plusieurs risques qu’il ne faut pas négliger. Il est alors important de faire quelques vérifications pour éviter de vous faire avoir et par la même occasion réduire le prix de vente de la moto. Après avoir contacté le vendeur de la moto d’occasion et pris rendez-vous, plusieurs points doivent donc être vérifiés. Découvrez-les dans cet article !

Procéder au contrôle de la moto

A voir aussi : Détails concernant la nouvelle Peugeot 508

La première chose à faire avant l’achat de votre moto d’occasion, c’est de prendre votre temps pour bien la contrôler. Il est en effet important de faire une vérification complète de la moto avant de l’essayer et une autre après l’essai (le bruit du moteur, l’absence de fuite, etc.). Ainsi, il s’agit de :

  • Vérifier l’état des freins ;
  • Contrôler les roues ;
  • S’assurer que le moteur tourne bien ;
  • Vérifier le bon fonctionnement des suspensions ;
  • Contrôler l’état général de l’échappement ;
  • Voir l’état des fusibles, de la trousse à outils et de la batterie sous la selle, etc.

Ce premier point est important pour vous aider à déceler les éventuelles pannes et dysfonctionnements sur la moto d’occasion.

A voir aussi : Photo espion de la nouvelle Audi S3

Être attentif pendant l’essai de la moto d’occasion

Durant cette phase, vous devez prendre votre temps pour tester un à un les différents organes principaux de la moto d’occasion (boîte de vitesse, embrayage, frein arrière, décélération rapide, frein avant, montées en régime rapides, etc). Cette phase vous permettra en effet de vérifier l’équilibrage de cette moto. Ainsi, l’essai de la moto est indispensable pour mettre à jour des problèmes de partie cycle, de boîte ou moteur.

Discuter avec le vendeur après l’essai de la moto d’occasion

Cette étape vous permet de discuter des remarques que vous avez faites avant et pendant l’essai de la moto d’occasion avec le vendeur. Il s’agit en effet de lui poser des questions ouvertes comme : comment procède-t-il à la vidange d’huile moteur ? Comment chauffe-t-il le moteur avant les départs à froid ? S’il vous répond bien, c’est qu’il entretenait régulièrement sa moto.

Contrôler les documents et définir le paiement

Cette étape vous permet de vérifier si le propriétaire de la carte grise est bien la personne qui met la moto d’occasion à la vente. C’est en effet la phase durant laquelle vous pouvez contrôler l’exactitude des informations renseignées sur la carte grise. Il s’agira également de vérifier la conformité des documents nécessaires à la vente de la moto d’occasion. Le vendeur doit donc posséder un certificat de situation du véhicule.

Il est important de connaître l’adresse du vendeur afin de facilement le retrouver en cas de problème. N’acceptez donc jamais les versements d’espèces au moment du règlement. Vous pouvez même lui proposer un chèque de banque pour le paiement de la moto d’occasion.