Comment vendre une voiture pour pièces détachées ?

Comment vendre une voiture pour pièces détachées ?
Reezocar: site de petites annonces automobiles

Du fait de sa praticité, le marché des pièces auto d’occasion s’est largement développé ces dernières années en France. Il est en partie nourri par les professionnels et les particuliers qui font le choix de vendre leurs voitures pour pièces détachées. Ce choix est motivé par les nombreux avantages qu’il revêt. Néanmoins pour pouvoir en bénéficier, il faut savoir comment s’y prendre. Dans ce guide, nous allons indiquer dans quels cas vendre une voiture pour pièces détachées avant de montrer la démarche à suivre pour y parvenir.

Dans quels cas vendre une voiture pour pièces détachées ?

La vente d’une voiture pour pièces détachées s’impose comme alternative lorsque d’une part, la voiture ne dispose pas de carte grise. Cela entraine l’impossibilité d’obtenir un duplicata. En l’absence de ce document, le nouveau propriétaire ne pourra pas faire la demande de certificat d’immatriculation pour obtenir une nouvelle carte grise. Dès lors, la voiture ne pourra servir à autre chose qu’à extraire les pièces détachées. D’autre part, il sera proposé à certains professionnels d’acheter des véhicules pour leurs pièces si ceux-ci sont hors d’usage. Il est question ici des véhicules ne pouvant passer le contrôle technique. Dans cette catégorie, on classe les voitures accidentées et trop endommagées, les voitures trop vieilles et les voitures de collection. Lorsqu’on est en possession de ce type de véhicule, il ne reste qu’à réussir à la vendre pour pièces détachées et ainsi en tirer de l’argent.

A lire également : Pourquoi Volkswagen drague Alfa Romeo ?

La vente d’un véhicule non roulant pour pièces détachées

On parle de véhicule non roulant lorsque celui-ci n’est plus en état de rouler parce qu’il est trop vieux, en panne ou accidenté. Si autrefois la vente et l’achat d’un tel véhicule étaient autorisés, cela n’est désormais plus le cas. Aussi, il est illégal de procéder soi-même au retrait des pièces de sa voiture dans le but de les vendre sur un site de petites annonces ou encore à un particulier. Ainsi, la seule alternative qu’il reste lorsqu’on est en possession d’un véhicule non roulant est de gratuitement céder ce véhicule à un centre VHS (véhicule hors d’usage). Pour ce faire il faudra dans la pratique, fournir la carte grise barrée avec toutes les mentions nécessaires ainsi que la signature de tous ses co-titulaires, un certificat de non gage et le certificat de cession.

La vente d’un véhicule roulant pour pièces détachées

Contrairement à celle d’un véhicule non roulant, la vente d’un véhicule roulant est autorisée par la loi. Elle peut se faire sans que cela ne soit forcément pour les pièces détachées. Cependant, qu’il s’agisse d’une vente à un particulier ou à professionnel, il faudra tout de même présenter les différents documents nécessaires à la vente. Aussi, un contrôle technique datant de moins de 6 mois sera exigé. Ainsi après l’achat, l’acquéreur pourra récupérer toutes les pièces dont il aura besoin. Autrement, il est possible, comme pour le cas d’un véhicule non roulant, de céder son véhicule roulant à un centre VHU. En somme, on retient que le processus de vente d’une voiture pour pièces d’occasion dépend essentiellement de l’état de la voiture et de la disponibilité ou non des documents de cette voiture.

A découvrir également : Renault annonce sa participation au RAC Future Car Challenge