Connaitre l’historique de son auto est désormais possible

Connaitre l’historique de son auto est désormais possible

Lorsque vous achetez une voiture d’occasion, il est souvent plus prudent de récolter un maximum d’informations sur le véhicule. Cela vous rassure sur l’état réel de la voiture, mais vous épargne aussi des vendeurs mal intentionnés. Cependant, accéder à l’historique d’une voiture n’est pas une opération si simple. De nombreuses informations peuvent vous échapper. Voici comment réaliser avec succès, l’historique de votre voiture.

Accéder à l’historique d’une voiture avec HistoVec

HistoVec est le site par excellence d’accès à l’historique d’un véhicule d’occasion. Fonctionnel depuis 2018, cette plateforme a été mise en place par le ministère de l’Intérieur. Il offre la possibilité aux propriétaires de voitures d’occasions, de renseigner la base sur l’historique des véhicules qu’ils détiennent. Ce système  offre deux principaux avantages. Il permet dans un premier temps aux acheteurs de se procurer une voiture d’occasion en toute connaissance de cause. Ils ont de ce fait, accès à toutes les informations utiles sur le véhicule via le site gratuit. Il permet également aux vendeurs (professionnels et particuliers) d’être totalement crédibles et transparents dans leurs offres comme dans un jeu de casino en ligne.

Lire également : La Juke de Batman

Il est désormais possible d’avoir des informations les contrôles techniques d’un véhicule via HistoVec. Cela constitue une véritable avancée.

Retracer les différentes interventions des garagistes

Afin d’avoir davantage d’informations sur le passé de votre voiture d’occasion, il est possible de retracer  les différentes interventions au niveau du concessionnaire ou du garagiste. Ces informations sont renseignées dans un carnet d’entretien du véhicule. Elles prennent en compte les différentes opérations d’entretien et de réparation depuis sa mise en circulation jusqu’à sa mise sur le marché. Il s’agit par exemple des révisions (contrôle technique, réparations…) et autres interventions mécaniques. Ce carnet d’entretien doit être remis au nouveau propriétaire de la voiture. Vous pouvez également demander les factures correspondantes aux différentes interventions.

A voir aussi : Nouveau Spider Alfa Romeo

Avec ces documents en sa possession, l’acheteur peut facilement contacter les professionnels qui sont intervenus sur le véhicule et avoir l’historique de chacune de leurs prestations.

Vérifier le certificat de situation administrative

Au moment de la vente d’une voiture d’occasion, il vous est obligatoirement délivré un certificat de situation administrative. Ce document est encore appelé certificat de non-gage et non-opposition. C’est un document très important car il constitue une indication supplémentaire de contrôle de l’historique d’une voiture. Avec le certificat de situation administrative, vous avez la possibilité de savoir s’il y a des blocages éventuels au transfert de la carte grise de la voiture. Cette situation se produit le plus souvent lorsque le véhicule a été accidenté ou considéré comme étant dangereux ou volé.

Glaner les dernières informations auprès des autorités publiques

Après les autres formalités d’usage, vous devez également établir le certificat d’immatriculation. Ce dernier s’obtient au niveau de la préfecture. Cette étape peut être l’occasion pour recueillir des informations complémentaires sur l’historique du véhicule. Ces dernières données viendront s’ajouter à celles déjà contenues sur le certificat de situation administrative. Vous aurez l’opportunité d’en savoir davantage sur les dates où ont été réalisés, les différents contrôles techniques et les noms des anciens détenteurs du véhicule. Ces différentes informations peuvent également être collectées auprès de la gendarmerie. Une fois toutes ces données recueillies,  vous pouvez être sûr de profiter sereinement de votre nouveau véhicule.