Pneus été, hiver, 4 saisons, comment s’y retrouver ?

Pneus été, hiver, 4 saisons, comment s’y retrouver ?

Vous envisagez de partir en vacances pour skier à la montagne, ou de faire un road trip sur les routes cet été ? Vos pneus sont abîmés et vous devez les remplacer ? Vous savez sûrement qu’il existe différents types de pneus que l’on classe par saisonnalité, ainsi que des pneus dits “quatre saisons”, mais quelles sont réellement les caractéristiques de ces pneus ? Peut-on rouler avec des pneus hiver en été, et inversement ? Les réponses dans cet article.

Pneus d’hiver

Le pneu hiver est apparu en réponse à un besoin de renforcer la sécurité des automobilistes. En effet, les conditions climatiques en hiver, sur sol froid et humide, glissant à cause de la neige, de la pluie et du verglas rendent l’usage de la route difficile et dangereux. La température basse affecte non seulement l’adhérence, mais également les qualités des composants du pneu, entraînant des pertes d’adhérence qui se manifestent surtout dans les virages et au niveau des capacités de freinage du véhicule, avec les conséquences dramatiques que l’on sait.

Lire également : Plaque d’immatriculation : les informations à connaître

pneu hiver

Afin de faire baisser le nombre d’accidents, de sorties de route et de perte de contrôle du véhicule en hiver sur les routes gelées, tout en augmentant le confort de conduite, les constructeurs ont mis au point le pneu hiver. Sa composition ainsi que la texture de sa gomme sont différentes d’un pneu classique, et ne perdent pas leurs qualités à cause du froid. En effet, la gomme a la particularité de durcir avec le froid, et de s’assouplir avec la chaleur.

A lire aussi : Carte grise en ligne : comment et où faire sa demande ?

Les lamelles et autres découpes sur sa bande de roulement sont optimisées pour évacuer plus facilement la boue, l’eau, etc., qui pourraient s’accumuler dans les rainures et rendre le pneu lisse, ce qui le rendrait dangereux à l’usage en raison de la baisse de son grip sur la route. Les lamelles du pneu hiver, comme celles que l’on trouve sur ceux de Centrale Pneus, sont cinq fois plus nombreuses qu’un pneu classique, et jouent le rôle de crampons sur le bitume, y compris sur les surfaces glissantes. Cela permet de réduire le risque d’aquaplaning ainsi que la distance de freinage. Par exemple, sur route mouillée, à 90km/h, la distance de freinage est réduite d’au moins 10% !

On comprend donc aisément que le pneu hiver ou pneu neige soit indispensable dans les régions et lors des saisons froides (dès que l’on tombe aux alentours de 7°C), ainsi que sur les routes de montagne, tant il augmente nettement la sécurité des usagers de la route : plus de 20% de gain (principalement sur la distance de freinage sur neige, optimisée) ! Bien entendu, il faut dans ce cas équiper les 4 roues de sa voiture en pneus hiver : se contenter de deux pneus seulement s’avère inefficace.

Pneus d’été

On parle en général de pneu été par opposition au pneu d’hiver. Si l’alternance pneus d’été/pneu d’hiver est bien respectée chez nos voisins nordiques et allemands, force est de constater que ce n’est que très peu le cas en France. Or, rouler avec des pneus d’hiver ou des pneus neige en été peut être contre-productif, car ils ne sont pas les plus adaptés pour rouler sur du bitume surchauffé par des températures estivales.

On parle de pneu été lorsque la température dépasse les 7°C (même si on recommande leur montage au-dessus de 15°C), et on s’accorde à dire que les capacités d’adhérence, de distance de freinage, de longévité, mais également de bruit et de consommation de carburant sont meilleures lorsque l’alternance de saison est respectée. Les Français ont souvent tendance à équiper leur voiture de pneus été et à rouler avec toute l’année pour des raisons d’économies en général, mais ce n’est pas la meilleure chose à faire.

Conçu pour optimiser la tenue de route en saison chaude, le pneu été a des rainures moins profondes qu’un pneu 4 saisons, ce qui entraîne déjà une consommation de carburant plus faible. De plus, la nature de sa gomme, c’est à dire sa composition même, est adaptée aux températures chaudes, et conserve d’excellentes capacités d’adhérence, ainsi qu’une distance de freinage optimisée malgré la chaleur et le frottement. On estime que les virages sur sol sec sont bien mieux anticipés, et que la distance de freinage baisse de 2 mètres à 50 km/h. Cela peut faire toute la différence entre un accident grave et un simple choc !

pneu été

Si vous envisagez de traverser toute la France en plein mois d’août, ou d’aller visiter la Grèce, l’Italie ou l’Espagne avec votre voiture, envisagez sérieusement de monter des pneus été avant de partir. Cela augmentera vos performances sur la route ainsi que votre confort, tout en garantissant votre sécurité.

Pneus 4 saisons

Ce pneu semble être un bon compromis pour éviter d’alterner entre pneus d’hiver et pneus d’été sur son véhicule, tant au niveau de la sécurité que du rapport qualité/prix. Sa gomme est en effet pensée pour rester souple en hiver et rigide en été, avec un design qui lui permet de conserver ses capacités d’adhérence sur sol sec, mouillé, sur la neige et le verglas. Cependant, c’est un pneu qui reste moyen en toutes circonstances : ses performances sont bonnes, mais elles n’atteignent pas celles de pneus véritablement adaptés à la saison et au type de sol.

De plus, il existe encore peu de constructeurs qui proposent ce type de pneus, c’est pourquoi ils peuvent être difficiles à trouver selon le modèle de véhicule que l’on possède. On en trouve chez les grands manufacturiers, mais ce pneu reste peu répandu pour le moment (on le trouve aussi sous l’appellation “pneu toutes saisons”, ou encore “pneu tout temps”).

Mais c’est un accessoire qui convient surtout aux conducteurs qui roulent peu, dans des régions où les températures font rarement le grand écart. Cependant, si vous envisagez un séjour à la montagne, pensez à équiper vos pneus de chaînes ou à passer temporairement au pneu neige afin de garantir votre sécurité et celle de vos passagers : les pneus 4 saisons ne sont pas conçus pour les routes enneigées qui mènent aux stations de ski.

Dans tous les cas, pour votre sécurité, il est nécessaire de vérifier régulièrement l’état de ses pneus en contrôlant l’état de la bande de roulement, ainsi que le bon gonflage, qui sera aussi à adapter en fonction de la saison.