La conduite écologique : ce qu’il faut savoir

La conduite écologique : ce qu’il faut savoir

Nous entendons à tort et à travers qu’il faut adopter une conduite écologique. Mais combien d’entre nous savent réellement ce que cela signifie ? Pourquoi est-il si important d’avoir une écoconduite ? Est-ce que cela change véritablement quelque chose et quelles sont les mesures gouvernementales à ce sujet ? Découvrez-en davantage dans cet article.

Quels sont les avantages d’une éco-conduite ?

Avant de parler des avantages d’une éco-conduite, il va être nécessaire de définir ce dont il s’agit.

A lire en complément : Essai de la nouvelle Opel Corsa EcoFlex

Quand on parle d’une conduite écologique, on fait en réalité référence à des techniques, des attitudes et comportements au volant d’une voiture.

La clef est souvent l’anticipation. Par exemple, prévoir les ralentissements pour éviter de freiner brusquement. Diminuer son allure sur la route, ne pas rouler en surrégime sont aussi des comportements qu’il faut intégrer pour avoir une écoconduite.

A voir aussi : Fiat 500L, la City Lounge

En effet, la voiture est un moyen de locomotion très polluant qui nuit considérablement à l’environnement et la qualité de l’air.

Adopter une conduite écologique ne doit pas être considéré comme une liste de règles contraignantes à respecter. Cela permet également de faire des économies.

Qu’est-ce qu’une voiture écologique ?

Comme plusieurs articles en témoignent, il n’y a pas de voiture écologique à proprement parler. Vous trouverez toujours des choses à redire quel que soit votre modèle de voiture.

En revanche, vous pouvez choisir une automobile selon sa consommation. Se fier à certains critères qui participent à la réduction de la pollution, peut être un bon choix pour statuer sur un véhicule.

Les mesures du gouvernement pour une circulation moins polluante

La conduite écologique n’est plus simplement un choix, à mesure que les années passent elle devient un devoir. C’est en tout cas ce à quoi travaille le gouvernement. Dans cette idée, plusieurs mesures gouvernementales ont été mises au point :

  • Pics de pollution
  • Des mesures de circulation différenciées peuvent avoir lieu si votre agglomération subit un pic de pollution. Dans ce cas de figure, vous devez acheter une vignette crit’air pour pouvoir conduire.

  • Contrôles techniques
  • Les contrôles techniques sont de plus en plus sévères. L’enjeu est de ne plus laisser en circulation des véhicules qui participent à la pollution environnementale.

  • Prime à la conversion 2022
  • Afin d’inciter à l’achat d’un véhicule plus respectueux de la planète, le gouvernement met en place une aide financière. Sous condition de laisser à la casse un véhicule diesel ou essence, vous pouvez en bénéficier. Celle-ci pourra servir à l’achat d’un nouveau moyen de locomotion à l’image d’une voiture électrique.

  • Malus poids voiture
  • La voiture est aussi considérée polluante en fonction de son poids. Le gouvernement a alors pris les mesures qui s’imposent : un malus pour les véhicules excédant les 1 800 kilos.

  • Incitations à l’utilisation de transports alternatifs

Bien entendu, et vous l’avez très certainement remarqué : l’incitation est aux transports alternatifs. Notamment, trottinette et vélo électrique. Une nouvelle fois, l’État a mis en place une aide financière en ce sens : “le bonus vélo”. Il existe également le “Coup de pouce réparation vélo” qui permet, comme son nom l’indique, de réparer son vélo.