Nissan et sa GT-R lance la mode des Muscle Cars nippones

Le : 12 décembre 2017 - 01:04

La Nissan GT-R représente l’aboutissement de la voiture Geek par excellence. L’imaginaire japonais et sa technologie placent auprès d’une génération de jeunes gens cette voiture au même rang qu’une Ferrari, Porsche ou Lamborghini. Une automobile extrême, largement sublimée par les jeux sur console. En effet, il y a 15 ans, un célèbre jeu sur Playstation offrait aux automobiles japonaises un espace de développement unique et permettant de battre des marques prestigieuses. Ainsi, une Honda NSX et surtout la Mitsubishi GT3000 ont été les icônes à l’époque. Aujourd’hui c’est la Nissan GT-R.

A voir aussi : Cote Argus : à quoi sert-elle exactement ?

Cette voiture ne vient toutefois pas de nulle part, elle est l’héritière des séries Skyline de Nissan. L’équivalent des BMW au Japon. Aujourd’hui, le patronyme Skyline est presque oublié, mais ces voitures ont été de véritables produits de technologie pour le constructeur japonais depuis plusieurs années, suite à l’arrêt de la 300Z à la fin des années 90. Ainsi, la Nissan GT-R a été imaginée sur le même principe que la Mitsubishi GT3000, 20 ans auparavant : Concevoir une machine technologique, deux fois moins chère que les machines premium équivalentes et aussi puissante qu’une Ferrari V8 contemporaine. Ainsi, la première version de la GT-R produisait 485ch, soit autant que la Ferrari 490 de l’époque. Toutefois, Maranello a mis la barre très haut avec la 458 Italia et ses 570 cv.

Nissan a donc fait évoluer progressivement sa machine, qui produit aujourd’hui 550 cv. Reste donc à développer la prochaine génération qui sortira en 2016.
Pour cela les ingénieurs de Nissan, aidés par le service marketing de la marque, ont signé un accord avec l’équipe de Formule 1, Williams, afin de produire la voiture la plus efficace possible. Le souci étant le poids la prochaine génération subira une cure d’amaigrissement de 100 à 150 kg et sa puissance sera de 600cv minimum. La même puissance que le modèle Nismo (aussi développé avec les ingénieurs F1 de Williams) de la GT-R actuelle, qui sortira en 2014. Côté style, il est probable que ce soit une évolution du design actuel qui soit privilégié, afin de ne pas choquer les clients de la version actuelle.

A voir aussi : Honda CR-Z Mugen RR Concept

Le succès commercial et d’image de Nissan avec la GT-R renvoie à la place d’un constructeur généraliste dans l’univers très marqué des marques premiums d’aujourd’hui. L’imaginaire marketing place une marque premium comme au sommet de la performance et du luxe. Nissan brouille les codes avec sa GT-R et ouvre une fenêtre pour d’autres. Toyota étudie une nouvelle Supra, Honda va lancer la nouvelle génération de sa NSX d’ici 2015. En réalité, Nissan surfe sur la mode des Muscle Cars. Ford, Dodge et Chevrolet ont eu de beaux succès avec les Mustang, Challenger et Camaro de nouvelles générations et les Japonais estiment qu’il est aussi temps de profiter de l’aubaine et ressortir les icônes des années 90. Sauf que l’objectif n’est plus de concurrencer Porsche avec sa 944, mais directement de proposer une interprétation de la Muscle Car américaine. Mode japonaise.

VN:F [1.9.16_1159]
chargement…
Note: 5.0/5 (1 vote)

Nissan et sa GT-R lance la mode des Muscle Cars nippones : 5.0 sur 5 sur un total de 1 vote.

Articles complémentaires :

  1. La première Nissan Juke-R est sortie des usines
  2. Une Nissan GT-R exclusive aux enchères pour une bonne cause
  3. Nissan va développer sa gamme Nismo
  4. La future Nissan GT-R sera un véhicule hybride de 592 chevaux
  5. Record d’accélération pour la Nissan GT-R Nismo

 

A propos

Hello. Je m’appelle Samuel, je suis responsable d’une concession automobile à Rennes. Je suis bien entendu un grand passionné de voiture. Je partage donc ici avec vous quelques actus.

 

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!