Est-ce vraiment intéressant d’acheter une voiture de luxe d’occasion ?

Est-ce vraiment intéressant d’acheter une voiture de luxe d’occasion ?

Le marché des véhicules d’occasion en France se porte très bien. Dans le secteur des voitures de collection, il est même évidemment le principal. Cependant, le marché des voitures de luxe d’occasion a encore un peu de mal à s’imposer. Pourquoi ? Principalement à cause de la crainte des arnaques, mais aussi à cause des malus importants qui s’appliquent sur beaucoup de ces voitures.

Comment éviter les arnaques quand on achète une voiture ?

Les arnaques à la vente de véhicules d’occasion sont souvent les mêmes, que le véhicule soit classique ou de luxe. Dans le cas d’une voiture luxueuse, les craintes sont généralement plus importantes parce que le prix du véhicule est beaucoup plus élevé. Or, le marché de l’occasion des véhicules de luxe attire justement les passionnés qui n’ont pas forcément les moyens de se permettre ce genre de voitures quand elles sont neuves.

Lire également : Quel suv choisir en 2018 ?

Il est donc essentiel de bien connaître toutes les démarches à respecter pour s’assurer de ne pas se faire arnaquer. Dans le cas d’un véhicule de luxe vendu à un prix étonnamment bas, il faut absolument s’assurer que la voiture ne fait l’objet d’aucune procédure juridique ou fiscale en exigeant un certificat de non gage au propriétaire vendeur.

Les malus pèsent sur les voitures de luxe d’occasion

Depuis 2008, l’écopastille impose un bonus-malus aux véhicules achetés sur le territoire. Les bonus sont évidemment donnés aux véhicules qui émettent le moins de CO2 et de particules fines. Ils sont donc principalement donnés aux véhicules électriques et hybrides. Pourtant, la pollution de la fabrication des batteries oblige à utiliser le véhicule pendant dix ans pour qu’il soit moins polluant qu’un moteur thermique équivalent.

A découvrir également : Honda CR-Z Mugen RR Concept

Les véhicules de luxe sont généralement parmi les plus gourmands en carburants et les plus polluants. Les performances d’un moteur thermique ont un prix. Résultat, les malus de l’écopastille pèsent lourdement sur ces voitures. Pour beaucoup de particuliers qui craqueraient volontiers sur un véhicule de luxe d’occasion, c’est un coût supplémentaire qui les dissuade.

Un marché qui fonctionne bien grâce à l’importation

Le marché des véhicules de luxe d’occasion n’est pas pour autant à plaindre. Il fonctionne relativement bien et a même permis l’émergence d’un nouvel intermédiaire. Effectivement, dans le marché des voitures d’occasion de luxe, c’est surtout l’importation de véhicules étrangers qui séduit les Français.

Résultat, des professionnels du secteur se sont spécialisés dans l’achat et la vente de véhicules de ce genre dans les pays les plus réputés (Allemagne, Angleterre, Italie, etc.). Ces intermédiaires dénichent les meilleures affaires. Les économies qu’ils permettent de faire compensent généralement le coût des malus.