Essai de la nouvelle Volkswagen EOS

Essai de la nouvelle Volkswagen EOS

Tweet

A lire aussi : Tracker GPS en entreprise : quels avantages ?

Si on pense au ski, c’est aussi bientôt le printemps, avec le retour des cabriolets. Alors, logiquement, c’est le moment choisi par Volkswagen pour présenter son nouveau EOS. En fait, l’EOS est une Volkswagen Golf avec un toit en dur qui se rétracte dans le coffre… Un coupé cabriolet. A priori, ce nouveau modèle n’a pas beaucoup changé par rapport à l’ancien. Alors, peut-il conserver sa place de leader en Europe ? Que vaut-il face aux cabriolets français qui dominent le marché hexagonal ? Quel est l’intérêt d’avoir un toit en dur par rapport à un toit en toile ? Nous allons tout vous dire.

Février n’est pas vraiment le meilleur mois pour rouler en cabriolet, sauf, bien sûr, quand il s’agit d’un coupé cabriolet à toit dur. Vous avez maintenant l’habitude de voir ces voitures « couteau suisse » capables de tout faire, même sous la pluie. Vous connaissez les stars françaises, comme la Renault Mégane CC, et la Peugeot 308 CC. Jusqu’à présent, le premier importé, c’était le Volkswagen EOS. Alors, le nouveau modèle va-t-il rester le coupé cabriolet favori des beaux quartiers ?

A lire en complément : Hamilton s’impose à Monza

On connaît la réputation de Volkswagen, une réputation de qualité de finition, de précision des ajustements. On sait que les cabriolets ont parfois des petits problèmes d’étanchéité. Eh bien voici l’occasion de vérifier si le nouvel EOS est bien digne de la marque.

Le test ultime pour vérifier si la voiture est bien étanche et bien hermétique, c’est le car-wash. Et ça passe ! Les cabriolets coupés à toit dur ont évidemment un gros avantage à ce niveau sur les cabriolets à toit en toile : c’est beaucoup plus hermétique, que ce soit au niveau sonore ou étanchéité.

Les coupés cabriolets ont beaucoup de qualité, mais leur design Mais le Volkswagen EOS s’en tire mieux que les autres. Alors pourquoi, quelle est l’astuce ? Contrairement aux Françaises, comme la Mégane et la 308, ce n’est pas l’ensemble du toit qui se déplace, c’est seulement la moitié. La première moitié se rabat sur la seconde et le tout se loge dans le coffre. Résultat, le coffre n’a pas besoin d’être aussi long que sur les Françaises. Il est donc plus harmonieux et plus esthétique. Autre conséquence un peu moins positive, c’est que le coffre est un petit peu plus petit. On a de quoi mettre à peu près 2-3 valises cabine ; 200 l, un peu comme une Twingo. Mais bon, on n’achète pas non plus un cabriolet pour avoir une bétaillère ! Par contre, comme dans la Mégane et la 308, il est difficile de récupérer ses bagages une fois le toit rangé.

Essai Video : Volkswagen Eos (20/02/2011)

Esthétiquement, l’EOS a peu changé. Les phares sont plus agressifs, les feux arrière utilisent les diodes. Mais pour le reste, les différences sont ténues. On aurait aimé pouvoir décapoter en roulant, comme la 308, mais c’est impossible, dommage. Mais l’intérieur évolue peu. On retrouve la qualité de fabrication chère à la marque. La plupart des éléments sont repris de la Golf. Ah oui, l’EOS est une Golf coupé cabriolet avec seulement des places arrière un peu plus exiguës.

La Golf est la base de cette décapotable. On retrouve donc les sensations de la star européenne mais avec 250 kg de plus. Clairement, l’EOS n’est pas une sportive, elle est moins efficace que ses concurrentes françaises. Mais c’est une voiture confortable et équilibrée. Freinage, tenue de route, agrément de conduite : tout inspire la sérénité. Ce modèle est parfait pour les États-Unis, premier marché de l’EOS. Il plaira aussi en France, à la clientèle traditionnelle de la marque, assez huppée. Il faut dire que l’EOS est un peu plus cher que les Françaises : 34 490 € pour la version Sportline, et même plus de 36 000 € avec le cuir et le GPS.

Mais Volkswagen garde un atout dans sa manche. Une légende décapotable revient au printemps : la Golf Cabriolet, la vraie, avec une capote en toile. Et ce qui est sûr, c’est qu’elle sera moins chère que l’EOS. 2 Golf décapotables pour toucher tous les publics. Les Mégane et 308 CC ont du souci à se faire.

« Réservez votre location de la Volkswagen EOS chez Sixt. »
VN:F [1.9.16_1159]
chargement…
Note: 0.0/5 (0 votes)

Articles complémentaires :

  1. La nouvelle Volkswagen Eos décapotable
  2. Nouvelle capote de la 911 Carrera Cabriolet
  3. La toute nouvelle Volkswagen Beetle dévoilée
  4. Nouvelle 911 Carrera Cabriolet
  5. Essai BMW Série 6 Cabriolet