Essai de la Peugeot 408 fabriquée en Chine

Le : 12 décembre 2017 - 11:40

Tweet

A lire également : BMW étoffe la gamme de la Série 1

Voici une voiture bon marché qui va vous surprendre, il s’agit de la Peugeot 408. Vous ne devez certainement pas la connaître et pour cause ce modèle Peugeot est prévu pour le marché chinois.

Cette nouvelle 408 a été développée par Peugeot afin de développer leur présence sur le marché de l’automobile qui explose littéralement en Chine. Nous avons voulu réaliser le test afin de savoir ce que vaut une Peugeot chinoise. Est-elle meilleure ou moins bonne que les Peugeot françaises, la réponse dans notre test.

A lire aussi : Ford Transit 2012

La Peugeot 408 à la conquête de la Chine

À la conquête de la Chine la Peugeot 408 une nouvelle voiture symbole de la politique ambitieuse du constructeur français sur le plus grand marché automobile du monde.

Jean-Marie Rivière, directeur marketing de Peugeot Chine nous explique : « C’est la première fois que la marque lance un nouveau modèle en dehors de son pays d’origine ». Jusqu’à présent, Peugeot en Chine, c’était des modèles que vous connaissez bien. La 207 et la 307 étaient représentées par des modèles avec des coffres plus longs que ce que nous connaissons en France. On appelle ça une silhouette tricorp, qui représente 70 % du parc automobile particulier roulant en Chine. Il faut savoir qu’en Chine, l’acquisition d’un véhicule sert encore à montrer une certaine réussite, comme c’était le cas il y a quelques années en France. En effet, en Chine le salaire moyen est de 3 000€ par an, alors que la nouvelle 408 coûte 12 500 €, soit plus de quatre ans de salaire. Acheter une voiture et donc inaccessible pour une grande majorité de la population. La classe moyenne grandissant chaque année, la nouvelle Peugeot 408 a été conçue pour séduire ses nouveaux clients.

À 1 cm près, la 408 chinoise est de même longueur que notre modèle français. La plus grande différence est au niveau de la hauteur, étant donné que le modèle asiatique fait 8 cm de plus, élément essentiel pour ce marché. Une autre particularité et la taille du coffre, il fait 60 litres de plus que notre modèle européen.

Savez-vous qu’en France, 50% de la population possède une voiture, alors qu’en Chine le pourcentage n’est que de 3% ? Ce pourcentage est très faible, mais il représente malgré tous 40 millions de personnes. En septembre 2009, plus de 8 millions de véhicules ont été vendus pour 10 millions en 2010. Ce chiffre devrait passer à 25 millions en 2020. À terme ce marché représentera un tiers des ventes mondiales. Pour simple comparaison, en France, on dépasse à peine les 2 millions de véhicules, ce qui fait de la Chine une priorité pour nos constructeurs. Il est prévu que dans les cinq ans, les volumes de vente de Peugeot en Chine dépassent ceux réalisés en France. Actuellement Peugeot vend 140.000 véhicules en Chine, ce qui est 10 fois moins que General Motors et le groupe Volkswagen. Cette 408 doit permettre à Peugeot de se rapprocher du leader.

Les critères d’exigence du conducteur chinois sont plus bas qu’en Europe, mais au volant pas de mauvaises surprises. En Chine, les moteurs diesel, qui sont la force de Peugeot, n’existent pas, ici toutes les voitures roulent à l’essence. Et même si vous ne la verrez certainement jamais en France, la 408 deviendra la Peugeot la plus vendue.

Essai : Peugeot 408 chinoise (05/12/2010)

Articles complémentaires :

  1. La Peugeot 408 créditée de 5 étoiles par le Chinese NCAP
  2. PSA vise 1 million de voiture en Chine en 2015
  3. Audi surchauffe en Chine
  4. En Chine, la Peugeot 3008 reçoit le prix du Crossover de l’année
  5. Essai de la Peugeot 508

 

A propos

Hello. Je m’appelle Samuel, je suis responsable d’une concession automobile à Rennes. Je suis bien entendu un grand passionné de voiture. Je partage donc ici avec vous quelques actus.

 

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Merci!