Échange standard : qu’est-ce qu’une pièce auto consignée ?

Échange standard : qu’est-ce qu’une pièce auto consignée ?

Lors de l’entretien d’un véhicule et l’achat d’une pièce auto en ligne, on peut parfois tomber sur la mention d’une « consigne » qui s’ajoute au prix initial. Nous allons voir de quoi il s’agit et quels sont les avantages de ce type de pièces.

Pourquoi la consigne existe-t-elle ?

Le principe de consigne est moins connu de notre génération que des précédentes. Il fut un temps où les bouteilles en verre étaient assez largement consignées et ce principe était connu de tous. Aujourd’hui les produits toujours consignés sont plus rares, on peut néanmoins citer les bouteilles de gaz, les fûts de boissons ou bien encore certaines pièces auto.

A voir aussi : Nouvelle Ferrari Enzo

En général, la consigne va porter sur des produits dont une partie, ou l’ensemble peut être réutilisé sans risquer d’altérer sa fonction de base. Ainsi dans le secteur automobile ce sont bien souvent les pièces (ou les composants) en acier et en aluminium qui sont réutilisées. Ces matériaux sont à l’épreuve du temps et des kilomètres par rapport à d’autres comme le plastique ou le polyuréthane par exemple.

Qu’est-ce que l’échange standard ?

La consigne s’applique dans le cadre d’un « échange standard », autrement dit le remplacement d’une pièce par une autre aux spécifications équivalentes :

A lire aussi : Michael Schumacher va collaborer avec Mercedes

« La mention « échange standard » ne peut être utilisée pour désigner, en vue de la vente, un moteur, un organe ou un sous- ensemble monté ou destiné à être monté sur un véhicule automobile, en remplacement d’un élément usagé qui fait l’objet d’une reprise, que si le moteur, l’organe ou le sous-ensemble livré, identique ou équivalent, est neuf ou a été remis en état conformément aux spécifications du fabricant«  – <Décret n°78-993 du 4 octobre 1978.

Il ne s’agit pas ici d’une pièce d’occasion, mais bien d’un matériel usagé qui a été « remis à neuf » par le fabricant, ou par une usine suivant les spécifications du fabricant, pour obtenir une pièce comme neuve qui est contrôlée pour assurer la sécurité et le respect des normes.

Sur une pièce auto reconditionnée complexe, vous pourrez trouver des éléments qui ont été changés pour du neuf, et des éléments ayant une plus longue durée de vie qui n’auront pas été changés. L’extension de l’utilisation de ces pièces reconditionnées permettrait ainsi l’économie de milliers de tonnes d’acier chaque année.

Une contribution à l’économie circulaire

La contribution à l’économie circulaire est un des points mis en avant par la législation « Royale » relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Ces pièces auto qui sont consignées permettent de proposer aux automobilistes une alternative souvent moins chère comparativement au neuf, mais surtout qui contribue à l’économie du réemploi et à une meilleure gestion des déchets.

Pour parvenir à ses fins, la loi oblige les revendeurs de pièces automobiles à proposer des PIEC (Pièces Issues de l’Économie Circulaire) pour certaines catégories de produits à leurs clients. La consigne n’avait pas attendu cette loi pour exister, mais cette dernière a permis une démocratisation de la vente de ce type de produits dans les magasins auto. Le choix final revient toujours à l’automobiliste qui peut, s’il le souhaite choisir une pièce neuve sans consigne.

Quid du prix et de la garantie ?

En général ce type de pièce auto coûte de 20 % à 50 % moins cher et les garanties sont les mêmes que pour une pièce neuve !

À noter : avec le développement de la vente en ligne, il est tout à fait possible d’acquérir une pièce consignée hors du cadre d’un échange standard qui comprendrait une prestation d’installation du matériel. Dans ce cas, la charge du retour de la pièce incombe à l’acheteur s’il souhaite récupérer le montant supplémentaire versé à l’achat.

Quelles différences avec une pièce d’occasion ?

Pour certaines parties mécaniques, vous pouvez faire le choix de l’occasion, mais ce n’est pas sans risques. Premièrement la garantie sur une pièce d’occasion dépend de la façon de vous vous l’êtes procurée (bien souvent dans une casse elle sera d’un mois). Pour une pièce en échange standard la garantie est la même que pour une pièce neuve (bien souvent 2 ans).

Deuxièmement la durée de vie : pour une pièce d’occasion le risque d’usure rapide, voire de casse est important, c’est un peu au petit bonheur la chance et en fonction de la confiance que vous pouvez accorder à votre interlocuteur. Les pièces en échange standard sont quant à elles passées dans les mains d’experts qui ont du respecter des cahiers des charges très strict pour livrer le produit comme neuf.

On notera également que certaines pièces ne peuvent pas être remplacée par de l’occasion du fait de leur importance pour la sécurité et l’intégrité du véhicule.

Les pièces auto concernées par la consigne

Certaines pièces auto ne sont jamais consignées, d’autres font partie de catégories de produits qui le sont, en voici une liste non exhaustive :

  • Étriers de freins,
  • Alternateurs,
  • Démarreurs,
  • Arbres de transmission,
  • Compresseurs,
  • Turbocompresseur,
  • Injecteurs,
  • Pompes à injection,
  • Distributeurs d’allumages,
  • Disques d’embrayage,
  • Vannes EGR,
  • Colonnes et arbres de direction.

Toutes les pièces de cette liste sont-elles forcément consignées ? Non, sur les sites spécialisés vous pouvez parmi les pièces de cette liste : des alternateurs consignés et d’autres qui sont vendus neufs sans consigne.

Le montant de la consigne est bien souvent indiqué à côté du prix du produit. Et dans la description, vous trouverez bien souvent des précisions sur les conditions du reconditionnement de la pièce.

Capture d’écran d’un listing de pièces auto sur Norauto – On y voit deux démarreurs : un consigné, l’autre neuf sans consigne.

Si le prix est une question importante pour vous, alors vous devrez avant de choisir ce type de pièce, vérifier l’état de la pièce usagée. En effet, dans certains cas votre retour peut-être refusé par le fournisseur et vous ne serez alors pas remboursé du montant de la consigne ! Les règles diffèrent d’un équipementier à l’autre, renseignez-vous avant d’acheter.