Le Range Rover Evoque

Le Range Rover Evoque

Tweet

A lire également : L’évolution de la voiture mondiale

Le Range Rover Evoque, ou comment tomber amoureux d’une voiture. Alors c’est quoi l’Evoque ? C’est un petit 4X4 urbain très chic. Tous les constructeurs vont aller sur ce marché, où il y a déjà le BMW X1 ou l’Audi Q3. L’Evoque va faire très, très mal à ses concurrents.

Ils ont osé. Ils ont osé faire un 4 × 4 pour la ville, pas très pratique et horriblement cher. Range Rover a osé faire une voiture qui en ces temps de crise, de taxes, l’écologie, avait tout pour se planter. Eh bien non, c’est tout le contraire.

Lire également : Comment payer moins cher une Mercedes ?

Janvier 2008, Range Rover dévoile au salon de Détroit le concept LRX. Vu l’engouement, après des mois de réflexion, le constructeur anglais décide d’en faire un modèle de série quasi identique. Cette fidélité au concept original est très rare.

Et ça donne une voiture tout simplement magnifique. Un 4 × 4 coupé 3 portes. Le hic, c’est l’accessibilité à l’arrière, surtout en 3 portes, et surtout avec les sièges électriques. Il faut les avancer, et ça prend du temps… Ça prend du temps… Et ça prend encore du temps. Et seulement après, vous pouvez accéder aux places à l’arrière, mais pour avoir une bonne surprise : on est extrêmement bien installé. Il y a de toutes petites vitres, mais un immense toit en verre. Bref, c’est une réussite.

Essai : Range Rover Evoque (28/08/2011)

L’intérieur, lui, est digne d’une sportive italienne ou d’une limousine allemande. Finition, matériaux, ergonomie : c’est tout simplement un sans-faute. L’Evoque est juste magnifique.

Bon, l’Evoque, est beau, mais est-ce qu’il est bien, est-ce qu’il roule bien ? Oui, car il est gavé d’électronique. Un exemple, la suspension magnétique. Comment ça marche ? C’est un champ électromagnétique qui modifie l’alignement des particules en fer souple dans l’huile des amortisseurs. C’est un peu le système qu’utilise Ferrari, ou aussi dans l’Audi R8. Bref, tout ça pour dire que c’est super agréable à conduire. Vraiment, on est bien enveloppé dans les sièges, en position un peu haute. On a de petites vitres, un petit pare-brise, on a l’impression d’être dans un coupé sportif, c’est vraiment réussi. Le seul tout petit petit défaut, s’il fallait vraiment en trouver un, c’est le moteur. On aurait aimé un moteur un peu plus puissant, avec plus de répondant. Mais franchement, c’est pas grand-chose, parce qu’autrement, c’est vraiment, vraiment une réussite.

En ville, même combat. L’Evoque fait la même taille qu’une Renault Mégane, vous pourrez monter sur les trottoirs, ou même… traverser des rivières !

Bon ben voilà, cet Evoque va faire un carton dans les beaux quartiers, il va faire un carton dans les villes, il est super agréable à conduire, il ne manquerait plus qu’il sache faire du tout-terrain… Eh oui, même ça, l’Evoque, il sait le faire. Et plutôt bien. Et si l’Evoque passe là où ses concurrents ne passent pas, c’est parce que c’est dans l’ADN de la marque de faire du tout-terrain, grâce notamment à une petite ligne magique, le Terrain Response, qui offre 5 modes de conduite dont 3 spécifiques au tout-terrain. Il ne faut pas l’oublier, cet Evoque, c’est le cousin lointain du légendaire Defendor.

Alors, sans défaut l’Evoque ? Si, son prix bien sûr ! 49 000 EUR avec un gros diesel et sans option, c’est plus cher qu’un Audi Q3. Preuve que ce Range ne craint pas la concurrence. Ah oui, si vous n’aimez pas la version 3 portes, il existe aussi en version 5 portes… Et il est toujours aussi beau.

Articles complémentaires :

  1. La nouvelle Mini Paceman dévoilée
  2. Volkswagen Touareg 3.0 V6 TDI
  3. Essai de la nouvelle Nissan Juke
  4. BMW X1 le renouveau du SUV
  5. Volkswagen n°1 mondial en 2018 ?